Panorama du Grand Canal pris d'un bateau

film sorti en 1896
Panorama du Grand Canal pris d'un bateau
Panorama du Grand Canal pris d'un bateau, 1896.

Réalisation Alexandre Promio
Sociétés de production Société Lumière
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Documentaire
Durée 43 secondes
Sortie 1896

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Panorama du Grand Canal pris d'un bateau est un film français réalisé par Alexandre Promio, sorti en 1896.

SynopsisModifier

La caméra est installée à bord d’une gondole, dont on ne voit pas la coque. On ne voit que le Grand Canal et les bâtiments qui le bordent, ainsi que l’abondante circulation nautique.

Fiche techniqueModifier

  • Titre : Panorama du Grand Canal pris d'un bateau
  • Réalisation : Alexandre Promio
  • Production : Société Lumière
  • Genre : Documentaire - Vue n° 295, 1896, du catalogue Lumière
  • Durée : 46 secondes conservées
  • Format : 35 mm à 2 rangées de 1 perforation ronde Lumière par photogramme, noir et blanc, muet
  • Pays :   France

ImportanceModifier

Alexandre Promio[1] est l'un des opérateurs formés par Louis Lumière, que la Société Lumière envoie dans le monde entier à partir de 1896 pour ramener des vues photographiques animées, ainsi que les frères lyonnais appellent les bobineaux de pellicule impressionnés[2].

Le , Promio est à Venise et il lui vient l'idée de prendre une vue depuis une gondole s'avançant dans le Grand Canal. Les Lumière étant des patrons quelque peu irascibles[3], il envoie d'abord un télégramme pour être autorisé à faire ce genre de prise de vues originale, qui n'obéit à aucune des recommandations officielles de stabilité de l’image, que recommande Louis Lumière. Celui-ci répond favorablement et Promio ramène ce qui est le premier travelling latéral du cinéma. Les Lumière baptisent cet effet : « Panorama Lumière », qui rencontre un beau succès auprès des journalistes et du public.

RéférencesModifier

  1. Jean-Claude Seguin, Alexandre Promio, ou les énigmes de la lumière, Paris, L'Harmattan, 1998, (ISBN 978-2-7384-7470-4)
  2. Marie-France Briselance et Jean-Claude Morin, Grammaire du cinéma, Paris, Nouveau Monde, , 588 p. (ISBN 978-2-84736-458-3), p. 43-44
  3. Brigitte Vital-Durand, L'œuvre au noir des ouvrières, Libération, numéro spécial, supplément au no 4306 du 22 mars 1995, célébrant le 22 mars 1895, année française de l’invention du cinéma, page 4

Liens externesModifier