Pajtim Statovci

romancier finlandais
Pajtim Statovci
Naissance
Drapeau du Kosovo Kosovo, Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Finnois
Genres

Œuvres principales

Mon chat Yugoslavia

Pajtim Statovci, né en au Kosovo[1], alors une region autonome de la Yougoslavie, est un écrivain finlandais d'origine albanaise.

BiographieModifier

Il a deux ans quand sa famille, installée au Kosovo, émigre en Finlande pour fuir les troubles politiques.

Il étudie à l'université d'Helsinki en littérature comparée[2] et la scénarisation à l'École supérieure Aalto d'art, de design et d'architecture d'Helsinki.

Il est encore étudiant lorsqu'il publie, en 2014, Mon chat Yugoslavia (Kissani Jugoslavia), un roman qui se déroule dans les années 1980 et qui, à l'aide de deux récits donnés en alternance, mêle les thématiques gay et de l'intégration des immigrants dans la société finlandaise. L'œuvre, où se perçoit l'influence du roman Le Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov, remporte le Prix littéraire Helsingin Sanomat 2014 avant de rencontrer un succès international.

Son deuxième roman, Tiranan sydän, paraît en août 2016.

Son troisième roman, Bolla, publié en août 2019 et reçoit la même année le Prix Finlandia. Pajtim Statovci devient ainsi le plus jeune lauréat de ce prix littéraire le plus prestigieux de Finlande.

ŒuvreModifier

RomansModifier

  • Kissani Jugoslavia (2014)
    Publié en français sous le titre Mon chat Yugoslavia, traduit par Claire Saint-Germain, Paris, Denoël, coll. « Et d'ailleurs », 2016 (ISBN 978-2-207-11877-1) ; réédition, Paris, Denoël, coll. « Folio » no 6334, 2017 (ISBN 978-2-07-270086-6)[3]
  • Tiranan sydän (2016)

PrixModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier