L'Outik, Utik, Utik’ (en arménien Ուտիք) ou Uti est une région historique du Caucase correspondant à la rive droite de la Koura, en Azerbaïdjan, et à une petite partie du marz arménien de Tavush. Le géographe Anania de Shirak le mentionne comme étant la douzième province du royaume d'Arménie[1].

HistoireModifier

En 387, Perses et Romains se divisent l'Arménie d'Arsace III ; si ce dernier se maintient sur le trône pour la partie romaine, Shapur III confie la partie perse à Khosrov IV, amputée de l'Outik qui passe sous contrôle de l'Albanie du Caucase[2].

Lors des invasions arabes du Caucase du VIIe siècle, l'Outik ainsi que l'ensemble de l'Albanie du Caucase se fondent avec l'Arménie en une province unique[3].

À partir du XIIIe siècle, une partie de l'Outik se retrouve désignée avec l'Artsakh sous la dénomination « Karabagh ».

DistrictsModifier

 
Les quinze provinces de l'Arménie historique, avec l'Outik au nord-est.

La province se compose de huit districts ou cantons (gavar, գավառ)[4] :

  • Aṙan-ṙot (Առան-ռոտ) ;
  • Tṙi (Տռի) ;
  • Ṙot-Parsean (Ռոտ-Պացեան) ;
  • Ałuē (Աղուէ) ;
  • Tus-K’ustak (Տուչկատակ) ;
  • Gardman (Գարդման) ;
  • Šakašēn (Շակաշեն) ;
  • Uti Aṙanjnak (Ուտի Առանձնակ).

Notes et référencesModifier

  1. Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Éd. Privat, (1re éd. 1982), 991 p. [détail de l’édition] (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 43.
  2. Dédéyan 2007, p. 178.
  3. (en) Marie-Louise Chaumont, « Albania », dans Encyclopædia Iranica (lire en ligne).
  4. (en) Robert H. Hewsen, Armenia: A historical Atlas, The University of Chicago Press, Chicago et Londres, 2001 (ISBN 0-226-33228-4), p. 103.