Chapour III

shah de la Perse
(Redirigé depuis Shapur III)
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Chapour.

Chapour III
Illustration.
Pièce du règne de Shapur III
Titre
Empereur sassanide
Prédécesseur Ardachîr II
Successeur Vahram IV
Biographie
Dynastie Sassanides
Date de décès
Père Chapour II ou Ardachîr II
Enfants Vahram IV

Chapour, Shapur, Châhpûhr ou Sapor III est un roi sassanide d'Iran ayant régné de 383 à 388.

BiographieModifier

Selon Agathias, il est le fils du roi Ardachîr II et père de Vahram IV[1]. Selon plusieurs auteurs modernes qui s'appuient sur les historiens orientaux dont Al-Mas'ûdî, qui le nomme « Sabour fils de Sabour » et lui attribue un règne de 5 ans ou 5 ans et 4 mois[2], il est un fils de Shapur II[3],[4],[5]. Cependant, Touraj Daryaee le mentionne dans un même ouvrage tantôt comme un fils d'Ardachîr II[6], tantôt comme un fils de Shapur II[7].

Shapur III émet des monnaies avec la légende « MaZDISN BaGI ShaHPuHRI MaLKAN MaLKA AIRAN Va ANIRAN » c'est-à-dire « Défenseur de la foi Shahpur, roi des rois d'Iran et d'Aniran » au revers « ATUR ZI ShaHPuHRi » (feu de Shaphur).

Durant son règne, la Perse demeure en paix avec l'Empire romain. Les relations avec Théodose sont pacifiques depuis 379 et un traité est conclu en 384[8] qui abandonne une grande partie de l'Arménie aux Sassanides ; la ligne de démarcation entre les deux empires court en effet de Karin au nord à Amida dans le sud et inclut dans la zone d'influence iranienne les provinces du nord et nord-ouest aux frontières de l'Ibérie et de la Colchide. Les Perses ont donc les mains libres sur leurs autres frontières où les tribus des Huns Hephtalites s'agitent. Le roi est toutefois en but à l'hostilité de la noblesse qui finit par l'assassiner[9]. Cependant, selon une tradition, il serait mort pendant une chasse lors de la destruction de sa tente par un ouragan, cet accident étant sans doute invoqué pour masquer son meurtre.

FamilleModifier

En 385, sa sœur Zérouantoukhd avait épousé Khosrov IV d'Arménie et il laisse un fils et successeur :

Il est peut-être également le père de Yazdgard Ier[10].

Notes et référencesModifier

  1. Agathias, livre IV, chapitre 26, § 1, « Le fils d'Ardashir également nommé Shapur règne cinq ans ».
  2. Al-Mas'ûdî, Les Pairies d'Or, volume II, chapitre XXIV, p. 189.
  3. Clément Huart et Louis Laporte, L'Iran antique : Élam et Perse et la civilisation iranienne, p. 348.
  4. Christiane et Jean Lalou, L'Iran antique, Que sais-je ?, p. 83.
  5. (en) Parvaneh Pourshariati, Decline and fall of the Sassanian Empire, I. B. Taurus and Co Ltd, Londres, 2008 (ISBN 9781845116453), p. 368.
  6. (en) Touraj Daryaee, Sasanian Persia. The rise and fall of an empire, I. B. Tauris, Londres, 2013 (ISBN 9781780763781), p. 20.
  7. (en) Touraj Daryaee, op. cit., « Sasanian Family Tree », p. XVI-XVII.
  8. René Grousset, L'Empire du Levant : Histoire de la Question d'Orient, Paris, Payot, coll. « Bibliothèque historique », (réimpr. 1979), 648 p. (ISBN 978-2-228-12530-7), p. 70.
  9. René Grousset, op. cit., p. 70.
  10. Agathias, livre IV, chapitre 26, § 3, indique qu'Yazdgard est « le fils de Shapur » mais il n'indique pas clairement s'il s'agit de Shapur II ou de Shapur III.

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :