Otto Winzer

personnalité politique allemande

Otto Winzer
Illustration.
Otto Winzer, le .
Fonctions
Ministre est-allemand
des Affaires étrangères
Prédécesseur Lothar Bolz
Successeur Oskar Fischer
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Berlin (Empire allemand)
Date de décès (72 ans)
Lieu de décès Berlin-Est
Nationalité Flag of East Germany.svg Est-allemand
Parti politique SED

Otto Winzer

Otto Winzer, né le et mort le , est un homme politique et diplomate allemand.

Il est ministre des Affaires étrangères de la République démocratique allemande de 1965 à 1975.

BiographieModifier

Fils d'un cocher de fiacre, Otto Winzer suit une formation de typographe de 1916 à 1922, et exerce ensuite cette profession[1].

En 1919, il adhère à la Jeunesse socialiste libre (Freie sozialistische Jugend) et au Parti communiste d'Allemagne (KPD). En 1923, il fait partie de la direction du district de Berlin de la Ligue des jeunes communistes d'Allemagne et en 1924, il est responsable de la filiale viennoise de la maison d'édition de l'Internationale des jeunes communistes (IJC). De 1925 à 1927, il est membre du Parti communiste d'Autriche (KPÖ).

Après son retour en Allemagne en 1927, il dirige la maison d'édition de l'IJC à Berlin. De 1928 à 1930, il est rédacteur au sein du comité exécutif de l'IJC à Moscou et membre du PCUS, puis, de retour à Berlin en , il travaille au bureau ouest-européen du comité exécutif, dont il dirige la maison d'édition à partir d'.

À partir de 1933, il participe à la lutte antinazie clandestine, puis émigre en 1934 à Paris où il est rédacteur à la revue Freie Jugend. De 1935 à 1937, il fait partie de la direction de la maison d'édition de l'Internationale communiste (IC) en Union soviétique. Ecarté de l'IC en 1937 parce qu'il connaissait étroitement le communiste allemand Erich Wendt qui était arrêté, il gagne sa vie comme traducteur et rédacteur à l'Association des éditeurs de travailleurs étrangers. Réhabilité et réintégré en 1941, il travaille à nouveau pour l'IC, devient membre du Comité national pour une Allemagne libre en 1943 et enseigne à l'école du parti du KPD à partir de 1944.

Fin , il rentre en Allemagne avec le groupe Ulbricht.

DistinctionsModifier

Sources et référencesModifier

  1. (de) « Winzer, Otto », sur bundesstiftung-aufarbeitung.de (consulté le 27 février 2020).
  2. Neues Deutschland, 5 octobre 1969, p. 5

Articles connexesModifier