Oric Atmos

modèle d'ordinateur de la gamme Oric
Oric Atmos
Oric Atmos 01a.jpg
Spécifications de l'Oric Atmos[1]
Oric Atmos 02.jpg
Connectique de sortie
Caractéristiques
Fabricant
Type
Génération
Date de sortie
Fin de production
?
Environnement
Tangerine Basic (produit par Microsoft)
Système d'exploitation
Oric DOS
Alimentation
Alimentation externe 9V 600 mA
Processeur
Stockage
Cassette audio, possibilité de lecteur de disquette 3 pouces
Mémoire
16 ou 48 ko
Résolution
240 x 200 en haute résolution (+ 3 lignes de textes), 40 x 28 en mode texte
Processeur sonore
Entrées
clavier QWERTY
Connectivité

Dans l'ordre de l'image des connecteurs, de gauche à droite:

  • Connecteur TV (Pal dans l'image)
  • Connecteur DIN 5 pour le moniteur
  • Connecteur DIN 7 pour le lecteur de cassette (300 bauds et 2400 bauds)
  • Port d'imprimante parallèle 20 broches
  • Port d'expansion 34 broches (pour lecteur de disquette, ou modem, etc.)
  • Connecteur d'alimentation DC 9V 600mA (extérieur négatif, centre positif)
Dimensions
28 x 17.5 x 5.5 cm
Masse
?
Prédécesseur
Successeur
Produits connexes

L'Oric Atmos est un ordinateur de la société Oric. C'est la version modifiée et débuguée de l'Oric-1.

HistoriqueModifier

Sorti en 1984, l'Atmos est un Oric-1 partiellement débogué (les cartes mères sont presque identiques entre les deux machines, avec comme différence la plus visible, la mémoire morte qui porte le numéro de version 1.1). Le boîtier a été changé, et l'ancien clavier des Oric-1 a été remplacé par un clavier semi-mécanique (les touches appuient toujours sur la même membrane que sur l'Oric-1).

Le fabriquant anglais table sur une vente de "350 000 exemplaires pour 1984"[2]. Les baisses de prix successives contribuent grandement à son succès en France (d'environ 1990 à 990 francs français). En 1985, l'Atmos est, par son aspect, son gabarit, son positionnement et son prix, l'un des concurrents les plus directs du Thomson MO5.

Les premières versions de l'Atmos ont été handicapées par un chargement des cassettes peu fiable. Une tentative d'amélioration du chargement (par rapport à l'Oric-1) contenait un bug en mémoire morte, qui provoquait des erreurs de chargement lors de la synchronisation du signal. Ce bug a été corrigé discrètement par la suite, sans modification du numéro de version de la ROM. Il existe donc plusieurs versions de la ROM 1.1.

Des lecteurs de disquettes concurrents seront proposés en vente, soit par Oric dont le lecteur s'appelle le microdisc (prix de vente en France : 3600 francs), soit par la société TRAN, de La Valette-du-Var, dont le modèle porte le nom de Jasmin suivi du Jasmin II qui a la particularité de pouvoir accéder aux deux faces d'une disquette sans la retourner ; ces disquettes sont au format 3" comme celles des lecteurs Amstrad (lecteur DD1 connectable à l'Amstrad CPC 464, lecteur intégré au CPC 664 et au CPC 6128).

Enfin, en , la firme allemande MSE de Düsseldorf propose un lecteur de disquette 5¼" pour cette machine. TRAN, pour sa part, annonce une carte destinée à rendre l'Oric, équipé du lecteur Jasmin, 100 % compatible avec l'IBM PC. Voilà qui, commente le magazine Théoric non sans malice, « va donner un nouveau souffle à l'Atmos ».

Le parc d'Atmos en France aurait atteint 120 000 unités, ce qui constitue un beau succès.

Déclinaisons raresModifier

  • Nova 64, version yougoslave de l'Atmos. La seule variation par rapport à l'Atmos 48 Ko en clavier "Qwerty" concernait l'étiquette, dont le nom "64" provenait simplement de l'addition des 48 Ko de RAM aux 16 Ko de ROM[3]. Ce changement de nom était peut-être destiné à laisser penser qu'il y avait 64 ko de RAM utilisateur et d'apporter un avantage concurrentiel.
  • Informatique & Nature, l'éditeur de Nibble, propose un concurrent, l'Atmos 2, une sorte de mini-Telestrat qui se raccorde au Minitel[réf. nécessaire].

Spécifications techniquesModifier

  • Processeur : MOS Technology 6502A à 1 MHz
  • Mémoire : RAM 64 ko[4] dont 16 ko[4] en overlay avec la ROM, ROM 16 ko[4]
  • Affichage : 28 lignes de 40 caractères, 240 px × 200 px en 8 couleurs
  • Sortie vidéo RF et RGB
  • Port imprimante : permettant de connecter une MCP40 (imprimante ORIC 4 couleurs)
  • Stockage : port d'entrées/sorties DIN 7 broches pour la connexion d'un lecteur de cassettes, port d'extension 34 broches pour lecteur de disquette (Jasmin 3" sous Tran-DOS en général) ou modem
  • Son : mono, 3 voix 8 octaves sur haut-parleur intégré

Voir aussiModifier

RéférencesModifier