Opiter Verginius Tricostus

consul romain

Opiter Verginius Tricostus est un homme politique de la République romaine, consul en 502 av. J.-C.[1],[2]

Opiter Verginius Tricostus
Fonctions
Consul
(502 av. J.-C.)
Biographie
Naissance
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Opet.Verginius TricostusVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine archaïque (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Verginii Tricosti (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Opiter Verginius
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Gens
Statut
Autres informations
Distinction
Triomphe romain ()Voir et modifier les données sur Wikidata

FamilleModifier

Il est membre des Verginii Tricosti, branche de la gens patricienne des Verginii. Il est le fils d'un Opiter Verginius, son nom complet est Opiter Verginius Opet.f. Tricostus[3]. Il est le père de Proculus Verginius Tricostus Rutilus, consul en 486 av. J.-C., de Titus Verginius Tricostus Rutilus, consul en 479 av. J.-C., d'Aulus Verginius Tricostus Rutilus, consul en 476 av. J.-C., et d'Opiter Verginius Esquilinus, consul suffect en 478 av. J.-C.

BiographieModifier

Tricostus est élu consul en 502 av. J.-C., avec Spurius Cassius Vecellinus pour collègue[4]. Selon Tite-Live, les deux consuls affrontent les Aurunces. L'un d'eux est blessé mais l'autre parvient à s'emparer et à détruire Pometia. Les deux consuls célèbrent ensuite un triomphe à Rome[a 1],[a 2]. Selon Denys d'Halicarnasse, Vecellinus obtient son triomphe pour avoir vaincu les Sabins[a 3] tandis que Tricostus s'empare de Cameria[a 4],[4].

Notes et référencesModifier

  • Sources modernes :
  1. Paully-Wissowa, Verginius 2.
  2. DPRR, 19.
  3. Broughton 1951.
  4. a et b Broughton 1951, p. 8.
  • Sources antiques :
  1. Tite-Live, Histoire romaine, II, 17, 1-7
  2. Tite-Live, Histoire romaine, II, 25, 5-6
  3. Denys d'Halicarnasse, Antiquités romaines, V, 49, 1-3
  4. Denys d'Halicarnasse, Antiquités romaines, V, 49, 3-5

BibliographieModifier

Voir aussiModifier