Opération Papillons

projet de sciences participative sur les papillons

L’Opération Papillons est un suivi des papillons de jour communs[1],[2],[3] proposé par Vigie-Nature, le programme de sciences participatives[4] du Muséum national d'histoire naturelle, en partenariat avec l’association Noé. Créé en 2006, ce suivi s’appelait à l’origine l’Observatoire des papillons des jardins[5]. Ce suivi est ouvert à tous, il ne nécessite pas de compétences préalables en entomologie, ne comporte pas d’engagement sur la durée et est très simple à mettre en œuvre.

Ce projet a pour objectif de documenter l’évolution temporelle, accroissement, stabilité ou déclin, des communautés de papillons communs, de mettre en relation les variations observées avec des facteurs environnementaux tels que les modes d’occupation des sols (urbanisation[6],[7],[8] par exemple), les pratiques de gestion (utilisation de pesticides par exemple[9]) ou le climat[10]. Les résultats obtenus visent à comprendre l’impact des activités humaines sur ce compartiment de la biodiversité afin de réduire ces impacts (mise en place de mesures de conservation, modification des pratiques, apport aux politiques environnementales, etc.)[11].

En 2016, on totalise plus de 10 000 jardins dans lesquels ont été effectués des relevés pour l’Opération Papillons[12].

Depuis 2006, ce sont 10 035 volontaires qui ont participé (chiffres de )[13].

Protocole scientifiqueModifier

L’Opération Papillons concerne 28 espèces ou groupes d’espèces communes. Ces groupes sont constitués d’espèces similaires, parfois difficiles à distinguer les unes des autres pour le néophyte (piérides blanches ou lycènes bleus par exemple). Chaque mois de mars à octobre, les participants sont invités à identifier et compter les papillons présents dans un jardin (public ou privé) de leur choix. Pour chaque espèce/groupe d’espèces, la donnée fournie est le nombre maximum d’individu vus simultanément au cours du mois dans le jardin. La fréquence d’observation est également documentée : une fois par semaine, une fois par mois… Enfin, les participants remplissent un formulaire permettant de connaitre les caractéristiques du jardin et sa localisation.[14]

Liste des espèces et groupes d’espèces suivis[15]Modifier

Liste de base :

Liste complémentaire :

RéférencesModifier

  1. Maxime Lambert, « Rendez-vous au jardin avec l'Observatoire des Papillons et l'Opération Escargots », Gentside Découverte,‎ (lire en ligne, consulté le 16 février 2017)
  2. Pierre Le Hir, « Un observatoire citoyen pour recenser les papillons des jardins », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 16 février 2017)
  3. Meteo France, « Devenez membre de l'Observatoire des papillons des jardins ! », sur www.meteofrance.fr, (consulté le 16 février 2017)
  4. Émilie Massemin, « Sur le terrain, des milliers de passionnés font avancer la science de la biodiversité », Reporterre, le quotidien de l 'écologie,‎ (lire en ligne, consulté le 16 février 2017)
  5. « Création d'un observatoire des papillons des jardins », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 16 février 2017)
  6. Benjamin Bergerot, Romain Julliard et Michel Baguette, « Metacommunity Dynamics: Decline of Functional Relationship along a Habitat Fragmentation Gradient », PLOS ONE, vol. 5, no 6,‎ , e11294 (ISSN 1932-6203, PMID 20613976, PMCID 2894867, DOI 10.1371/journal.pone.0011294, lire en ligne, consulté le 20 décembre 2016)
  7. Benjamin Bergerot, Benoit Fontaine, Mathilde Renard et Antoine Cadi, « Preferences for exotic flowers do not promote urban life in butterflies », Landscape and Urban Planning, vol. 96, no 2,‎ , p. 98–107 (DOI 10.1016/j.landurbplan.2010.02.007, lire en ligne, consulté le 20 décembre 2016)
  8. (en) Théophile Olivier, Reto Schmucki, Benoit Fontaine et Anne Villemey, « Butterfly assemblages in residential gardens are driven by species’ habitat preference and mobility », Landscape Ecology, vol. 31, no 4,‎ , p. 865–876 (ISSN 0921-2973 et 1572-9761, DOI 10.1007/s10980-015-0299-9, lire en ligne, consulté le 20 décembre 2016)
  9. Audrey Muratet et Benoît Fontaine, « Contrasting impacts of pesticides on butterflies and bumblebees in private gardens in France », Biological Conservation, vol. 182,‎ , p. 148–154 (DOI 10.1016/j.biocon.2014.11.045, lire en ligne, consulté le 20 décembre 2016)
  10. Angela Bolis, « Dix ans d’observations citoyennes des papillons de nos jardins », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 16 février 2017)
  11. « L’Observatoire des papillons des jardins | Espaces naturels », sur www.espaces-naturels.info (consulté le 16 février 2017)
  12. « Résultats et bilans | Vigie Nature », sur vigienature.mnhn.fr (consulté le 20 décembre 2016)
  13. « 2016 : l'Opération Papillons fête ses 10 ans ! | Vigie Nature », sur vigienature.mnhn.fr (consulté le 20 décembre 2016)
  14. « Protocole « papillons » de l’Observatoire de la biodiversité des jardins | Observatoire de la biodiversité des jardins », sur obj.mnhn.fr (consulté le 20 décembre 2016)
  15. « Observatoire de la Biodiversité des Jardins - Noe », Noe (consulté le 20 décembre 2016)

Voir aussiModifier

Etudes scientifiques publiées à partir des données de l'Opération Papillons :

Bergerot, B., Fontaine, B., Renard, M., Cadi, A., & Julliard, R. (2010). Preferences for exotic flowers do not promote urban life in butterflies. Landscape and Urban Planning, 96(2), 98-107.

Bergerot, B., Julliard, R., & Baguette, M. (2010). Metacommunity dynamics: decline of functional relationship along a habitat fragmentation gradient. PLoS One, 5(6), e11294.

Muratet, A., & Fontaine, B. (2015). Contrasting impacts of pesticides on butterflies and bumblebees in private gardens in France. Biological Conservation, 182, 148-154.

Olivier, T., Schmucki, R., Fontaine, B., Villemey, A., & Archaux, F. (2015). Butterfly assemblages in residential gardens are driven by species’ habitat preference and mobility. Landscape Ecology, 1-12.

Cosquer, A., Raymond, R., & Prevot-Julliard, A. C. (2012). Observations of everyday biodiversity: a new perspective for conservation? Ecology and Society,17(4), 2.