Vigie-Nature

programme de sciences participatives

Vigie-Nature est un programme de sciences participatives porté par le Muséum national d'histoire naturelle pour permettre à différents publics de contribuer à la recherche en histoire naturelle par la collecte de données sur la faune et la flore, à travers divers protocoles d'observation (observatoires).

Ce programme s'appuie sur plusieurs partenariats entre des associations environnementales qui animent les réseaux d’observateurs volontaires et des chercheurs et ingénieurs écologues du Muséum national d’Histoire naturelle qui assurent l’analyse des données récoltées.

Vigie-Nature a débuté en 1989 avec la mise en place du Suivi temporel des oiseaux communs (STOC) puis a été complété par le suivi d'autres groupes d’espèces : papillons, chauves-souris, escargots, insectes pollinisateurs, libellules et plantes sauvages des milieux urbains. Au total, une vingtaine d’observatoires de la biodiversité sont proposés au grand public, ainsi qu’aux naturalistes, scolaires ou professionnels et gestionnaires d’espaces verts.

Sur l'ensemble du territoire français, plus de 10000 observateurs participent ainsi au suivi scientifique de la biodiversité ordinaire[1].

Liste des observatoiresModifier

Vigie-Nature propose une vingtaine d’observatoires s’adressant à différents publics en fonction de leurs compétences naturalistes ou de leurs connaissances :

  • Sept observatoires pour le grand public[2]: BirdLab, Spipoll, Opération Papillons, etc.
  • Sept observatoires pour les naturalistes confirmés[3]: Indice d’abondance des populations d’oiseaux communs, STERF
  • Trois dispositifs pour un public professionnel :
    • L'Observatoire agricole de la biodiversité [4](OAB) destiné aux agriculteurs ;
    • Le Propage[5] et Florilèges[6], respectivement suivi des papillons de jour et suivi des prairies urbaines, à destination des gestionnaires d’espaces verts.
  • Une déclinaison pour les scolaires, Vigie-Nature École[7], propose aux enseignants une déclinaison des protocoles à mettre en place avec leurs élèves.

BibliographieModifier

  • Marine Legrand, Vigie-Nature : sciences participatives et biodiversité à grande échelle, Cahier des Amériques latines, no 72-73, 2013, p. 65-84

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier