Ouvrir le menu principal

Opération Friction

opération militaire canadienne durant la guerre du Golfe

Opération Friction

Informations générales
Date Août 1990 à février 1991
Lieu Koweït, Irak et golfe Persique
Issue Victoire canadienne
Belligérants
Drapeau du CanadaDrapeau de l'Irak
Drapeau du Koweït République du Koweït
Commandants
Drapeau du Canada Brian Mulroney
Drapeau du Canada Bill McKnight (en)
Drapeau du Canada Kim Campbell
Drapeau du Canada John de Chastelain
Drapeau du Canada Charles Thomas
Drapeau du Canada John Rogers Anderson
Drapeau du Canada David Huddleston
Drapeau de l'Irak Saddam Hussein
Drapeau de l'Irak Ali Hassan al-Majid
Drapeau de l'Irak Ezzat Ibrahim al-Douri
Drapeau de l'Irak Salah Aboud Mahmoud
Drapeau de l'Irak Hussein Kamel al-Majid (en)
Drapeau de l'Irak Abed Hmoud
Drapeau du Koweït Alaa Hussein Ali
Forces en présence
4 500 soldats déployés650 000 soldats sur le front
1 000 000 soldats en réserve

Guerre du Golfe

L'opération Friction était une opération militaire des Forces armées canadiennes menée en 1991 au cours de la guerre du Golfe. Les Forces canadiennes n'ont subi aucune perte au cours de ce conflit.

HistoireModifier

L'opération Friction a commencé avec le Commandement maritime qui envoya deux destroyers, le NCSM Terra Nova et le NCSM Athabaskan, appuyer les Nations unies afin de faire appliquer l'embargo commercial contre l'Irak. Le NCSM Protecteur, un navire de ravitaillement, a également été déployé afin d'appuyer les deux destroyers, fournir du commandement et contrôle et prodiguer des services médicaux en mer à la petite force opérationnelle qui opérait dans le golfe Persique, le détroit d'Ormuz et le golfe d'Oman.

Suite à l'autorisation des Nations unies d'utiliser la force militaire pour forcer le retrait de l'Irak des territoires occupés au Koweït, le Commandement aérien déploya deux escadrons de CF-18 Hornet avec le personnel de soutien provenant de la BFC Baden–Soellingen (en) en Allemagne à une base temporaire au Qatar. Le Commandement mobile envoya également un grand hôpital de campagne au Qatar afin de prendre en charge les blessés de la guerre au sol prévue.

Au cours de la guerre du Golfe, les escadrons de CF-18 canadiens étaient intégrés avec les ressources aériennes de la coalition et servaient à effectuer des patrouilles aériennes de combat ainsi qu'à mener des attaques contre des cibles au sol et en mer. Il s'agissait de la première fois depuis la guerre de Corée que les forces militaires canadiennes participèrent à des opérations de combat offensives.

En somme, d'août 1990 à février 1991, environ 4 500 soldats des Forces armées canadiennes ont été déployés au golfe Persique atteignant un maximum de 2 700 soldats lors de la guerre du Golfe en janvier 1991. Le Canada ne connut aucune perte au cours de ce conflit[1].

Notes et référencesModifier

  1. (en) J. L. Granatstein, Canada's Army : Waging War and Keeping the Peace, University of Toronto Press (ISBN 1442611782), p. 381.

AnnexesModifier

Article connexeModifier

BibliographieModifier

  • (en) Jean H. Morin, Operation Friction, 1990-1991, Toronto (Ontario), Dundurn Press, (ISBN 9781550022575).