Ondskan

film sorti en 2003
Ondskan

Réalisation Mikael Håfström
Scénario Hans Gunnarsson
Mikael Håfström
Acteurs principaux
Sociétés de production Moviola Film och Television
Nordisk Film
Pays de production Drapeau de la Suède Suède
Drapeau du Danemark Danemark
Genre Drame
Durée 113 minutes
Sortie 2003

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ondskan est un film suédois réalisé par Mikael Håfström, tiré du roman autobiographique La Fabrique de violence de Jan Guillou, et sorti en 2003. Le film est nommé à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère[1].

SynopsisModifier

Le film a été inspiré de faits authentiques.

Erik Ponti, quinze ans, vivant avec un beau-père sadique qui le bat au moindre écart de conduite, pendant que sa mère joue du piano pour masquer le bruit des coups, est exclu de son école pour des bagarres répétées.

Sa mère décide alors de le mettre en internat, vendant pour cela une partie de ses biens, Erik prend conscience de cela et renonce à ses mauvais penchants.

Dès son arrivée dans sa nouvelle école, on lui apprend qu'un conseil de douze élèves règnent sur l'école et ont mis en place des règles basées sur les sévices et la brutalité afin de punir ceux qui désobéissent ou qui n'exécuteraient pas leurs moindres caprices. Erik refusant les règles, il devra tout faire pour ne pas retomber dans la violence.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

AutobiographiqueModifier

Jan Guillou a déclaré que Ondskan est essentiellement une histoire vraie. Certaines choses, comme l'histoire d'amour, l'épreuve de natation ont été modifiées pour rendre l'histoire plus intéressante. Mais la violence, la merde, la terreur psychologique est absolument vraie. En effet, l'école de Guillou a été mentionnée dans les journaux pour ces violences et mise en faillite quelques années après sa graduation, il parle à des entrevues de manière très convaincante de sa vaste expérience personnelle et de la violence.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier