Omedeo Tasso

fondateur du premier service postal moderne

Omedeo Tasso[1], né au XIIIe siècle à Cornello dei Tasso et décédé le [2] à Cornello dei Tasso, est le patriarche de la maison de Thurn und Taxis et l'organisateur de l'un des premiers services postaux modernes[3],[4].

Omedeo Tasso
Biographie
Naissance
Décès

BiographieModifier

Chez les Lombards comme chez les autres peuples barbares, le nom se résume à une désignation germanique unique et individuelle qui ne se transmet pas d'une génération à l'autre, mais les historiens font remonter la lignée qui s'était installée à Cornello dei Tasso dans la province de Bergame[5] dans la vallée du Brembo en Lombardie jusqu'au VIe siècle[6] à l'époque des invasions barbares et serait probablement à l'origine des chevaliers Lombards qui se seraient établi sur le mont Tasso où ils ont bâti leur château fort[7] puis ont pris le nom de leur fief comme patronyme.

La première mention du nom de famille Tasso remonte au XIIe siècle avec Reinerius Tasso cité en 1117[8],[9],[10].

En 1251, Omedeo Tasso créa un service postal d'abord réalisé à pied qui a été perfectionné par l'utilisation du cheval, des relais et des diligences[11]. Autour de 1290[12], après que Milan eut conquis Bergame, le service postal créé par Omedeo Tasso (en italien : compagnia dei corrieri) disposait de sa propre banque et reliait Milan avec Venise et Rome[13]. Sa société était si efficace que les coureurs de poste sont connus sous le nom bergamaschi dans toute l'Italie[14] et sa banque si influente et si fiable que le mot prêt sur gage se dit en italien Tasso lombard.

Omedeo Tasso meurt le dans son château fort à Cornello dei Tasso.

PatronymeModifier

La famille Tasso, originaire du hameau Cornello dei Tasso dans la province de Bergame[5] dans la vallée du Brembo en Lombardie, remonterait jusqu'au VIe siècle[6] à l'époque des invasions barbares et serait probablement à l'origine des chevaliers Lombards qui seraient établis en ce lieu où ils ont bâti leur château fort[7] puis ont pris le nom de leur fief comme patronyme. Tasso signifie tantôt en italien le taisson (tassi au pluriel), tantôt le if (tassi en italien)[15]. Les paysages autour de Cornello accueillent aussi bien des ifs que des blaireaux, mais la famille Tasso retiendra le taisson dans ses armoiries.

HéraldiqueModifier

 
Blason de la famille Tasso

Le blason de la famille Tasso de Bergame se présente d'azur, au taisson d'argent[16]. Le blaireau figurera toujours dans les armoiries familiales des Taxis.

PostéritéModifier

DescendanceModifier

HéritageModifier

Sous l'appellation Omedio Tassis, Omedeo Tasso figure en bonne place dans le roman de Thomas Pynchon intitulé Vente à la criée du lot 49[22].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. ou orthographié Omodeo Tasso ou Amadeo Tasso
  2. [1]
  3. Louis Maïeul Chaudon, Dictionnaire historique, critique et bibliographique, suivi d'un Dictionnaire abrégé des mythologies, et d'un Tableau chronologique, par une sociéte de gens de lettres [a revised ed. of the Nouveau dictionnaire historique of L.M. Chaudon. Ed. by J.D. Goigoux]., (lire en ligne)
  4. Pierre Louis Ginguené, Histoire littéraire d'Italie, (lire en ligne)
  5. a et b « Museo dei Tasso », sur www.museodeitasso.com (consulté le )
  6. a et b Adolphe de Coston, Origine, étymologie et signification des noms propres et des armoiries, A. Aubry, (lire en ligne)
  7. a et b Almanach de Gotha : annuaire généalogique, diplomatique et statistique, Dieterich, (lire en ligne)
  8. (de) Fürst Thurn und Taxis Schlossmuseum et Martin Dallmeier, Thurn und Taxis Museum, Regensburg : höfische Kunst und Kultur, Bayerisches Nationalmuseum, (ISBN 978-3-7814-0421-2, lire en ligne), p. 18
  9. Stendhal club, Volumes 26 à 27 de Victor Del Litto (1983)
  10. Almanach de Gotha, Volume 159 de Justus Perthes (1922) page 236
  11. Cornello dei Tasso
  12. The Encyclopedia Americana: The International Reference Workp. 476
  13. Il Borgo di Camerata Cornello dei Tasso
  14. (es) Luis Felipe López Jurado, Prefilatelia de Mrcia : historia postal del Reino de Murcia desde 1569 hasta 1861, Murcia, Spain, Editora Regional de Murcia, , 358 p. (ISBN 978-84-7564-347-2, lire en ligne), p. 26
  15. Bernardo Tasso, Volumes 39 à 40 de Edward Williamson page 2
  16. Arnaud Bunel, « Maison de la Tour et Taxis (Thurn und Taxis) », sur www.heraldique-europeenne.org (consulté le )
  17. ou Roger 1er
  18. Prefilatelia de Mrcia: historia postal del Reino de Murcia desde 1569 hasta 1861 de Luis Felipe López Jurado
  19. Almanach de Gotha : annuaire généalogique, diplomatique et statistique, Dieterich, (lire en ligne), p. 232
  20. L'Universite catholique, recueil religieux, philosophique scientifique et litteraire, Bailly, (lire en ligne), p. 372
  21. Don Juan de Tassis, comte de Villamediana (1582-1622)
  22. (en) Patrick J. Hurley, Pynchon Character Names : A Dictionary, Jefferson, N.C., McFarland & Company, Publishers, , 195 p. (ISBN 978-0-7864-3458-9, lire en ligne), p. 155
  23. Camille Allaz, Histoire de la poste dans le monde, Pygmalion, , 688 p. (ISBN 978-2-7564-1154-5, lire en ligne)