Ouvrir le menu principal

Ollovico est une personnalité du peuple celte des Nitiobroges (ou Nitiobriges), peuple dont le territoire est approximativement localisé dans l'actuel département de Lot-et-Garonne. Il nous est connu par une mention de Jules César, dans ses Commentaires sur la Guerre des Gaules (Livre VII, 31).

ProtohistoireModifier

 
Carte des peuples celtes de Gaule.

Ollovico est le père de Teutomatos, roi des Nitiobroges, à qui le Sénat romain avait décerné le titre d'« ami ».

Lors du siège d'Avaricum en 52 av. j.-C., Vercingétorix ravitaille les assiégés. Quand il met sur pied la coalition des peuples gaulois, les Nitiobriges participent en fournissant 5 000 guerriers.

« Vercingétorix travailla, suivant sa promesse, à réunir à son alliance les autres cités ; et il en gagna les chefs par des présents et par des promesses. Il choisit pour cette mission des agents adroits et prodigues de belles paroles, aux avances desquels on pouvait aisément se laisser prendre. Il a soin de fournir des vêtements et des armes aux réfugiés d'Avaricum. En même temps, pour compléter ses troupes affaiblies, il commande aux cités l'envoi d'un certain nombre d'hommes, fixe le jour où ils doivent être arrivés, et donne ordre de rechercher et de lui envoyer tous les archers, qui sont très nombreux dans la Gaule. Il a bientôt ainsi remplacé ce qui avait péri dans Avaricum. Dans l'intervalle, Teutomatos, fils d'Ollovico, roi des Nitiobroges, dont le père avait reçu de notre sénat le titre d'ami, était venu le joindre avec un corps considérable de cavalerie levé dans son pays et dans l'Aquitaine. »

— Jules César, Commentaires sur la Guerre des Gaules, Livre VII, 31.

Sources et bibliographieModifier

WikisourceModifier