Olivier de Feschal

Olivier II de Feschal, seigneur de Marboué, du Bourgeau, de la Mascheferrière, de Chemeré-le-Roi, de la Gahardière, de la Guenaudièré, paroisse de Grez, de Gérigny, de Longuefuye, de Miré, du fief des Régales, du Coudray près Château-Gontier, du Verger, du Morant en Quelaines et de la Motte d'Auvray , fut gouverneur de Laval. Il est membre de la famille de Feschal.

Armes des Feschal : Vairé et contrevairé d'argent et d'azur, chargé d'une croix étroite de gueules

BiographieModifier

Héritier des OuvrouinModifier

Michelle Ouvrouin, fille de Jean IV et de Jeanne de Courceriers, sœur de Jeanne Ouvrouin, dame des Roches, principale fondatrice du chapitre du Cimetière-Dieu de Laval, épousa Pierre Auvray, seigneur de la Guenaudière, dont elle eut une fille unique, Jeanne Auvray, qui fut héritière de Jeanne des Roches sa tante. Jeanne Auvray fut mariée à Olivier de Feschal, deuxième du nom, seigneur de Marboué, du Bourgeau, de la Mascheferrière, de Chemeré-le-Roi, de la Gahardière, etc.

HistoireModifier

Il est le fils d'Olivier de Feschal et de Marie Corbin. Capitaine du dauphin, il était à la levée du siège d'Orléans en 1429.

Olivier avait succédé comme gouverneur de Laval en 1430 à Lancelot II Frezeau, chevalier, seigneur de la Frezelière. Il était gouverneur de Laval sous Guy XIV de Laval et l'un des capitaines des troupes commandées par Guy de Laval-Loué, seigneur de Montjean.

Il vivait en 1441 ; il fut témoin, au milieu de la ville de Laval, du combat qui eut lieu en 1444, entre Finot, seigneur de Bretignolles et Arthus de Cliffeton, chevalier anglais, qui fut vaincu et perdit la vie dans ce combat. C'est par cette alliance que la famille Ouvrouin s'éteignit dans celle de Feschal et non, comme on l'a dit plusieurs fois, par une alliance de Jeanne des Roches avec un Feschal. Il acquiert la châtellenie de Chémeré-le-Roi, de Jean de Landivy en 1441.

Jean d'Alençon vend la châtellenie de Bazougers en 1441 pour 8000 écus d’or à Olivier de Feschal.

FamilleModifier

Il est le père de Marguerite de Feschal, qui fut l'épouse de Jean Bourré. C'est elle qui surveillera la construction du château du Plessis-Bourré.

TestamentModifier

Olivier de Feschal fit son testament le  ; il désigna l'église d'Astillé pour son lieu de sépulture, et donna à perpétuité, au collège et chapitre du Cimetière-Dieu, quatre livres de rentes que lui devait Jean le Charretier, sur son lieu de la Lamerie en Bonchamp, pour quatre anniversaires par an, et en outre quinze livres une fois payées pour aider à la réparation de l'église.

Voir aussiModifier

SourceModifier

« Olivier de Feschal », dans Alphonse-Victor Angot et Ferdinand Gaugain, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Laval, Goupil, 1900-1910 [détail des éditions] (lire en ligne)

Notes et référencesModifier