Ouvrir le menu principal

Chémeré-le-Roi

commune française du département de la Mayenne
Ne pas confondre avec la commune de Chéméré en Loire-Atlantique.

Chémeré-le-Roi
Chémeré-le-Roi
L'Erve à Thévalles.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Château-Gontier
Canton Meslay-du-Maine
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Meslay-Grez
Maire
Mandat
Jean-Luc Landelle
2014-2020
Code postal 53340
Code commune 53067
Démographie
Gentilé Chémeréens
Population
municipale
406 hab. (2016 en diminution de 8,76 % par rapport à 2011)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 58′ 41″ nord, 0° 26′ 26″ ouest
Altitude Min. 47 m
Max. 111 m
Superficie 15,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Chémeré-le-Roi

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Chémeré-le-Roi

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chémeré-le-Roi

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chémeré-le-Roi

Chémeré-le-Roi est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 406 habitants[Note 1] (les Chémeréens).

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

 
La mairie
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 2001 Jean-Louis Gasnier   Agriculteur
mars 2001 mars 2008 Georges Massa    
mars 2008[1] En cours Jean-Luc Landelle[2] SE Menuisier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 406 habitants[Note 2], en diminution de 8,76 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0331 0571 0531 1031 1721 2431 3111 3541 308
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2811 2201 1991 0921 0331 0041 0601 039944
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
929891820700675652639705671
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
581520443417383403460445406
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

CultesModifier

Religion catholiqueModifier

Chémeré-le-Roi abrite le prieuré Saint-Thomas-d’Aquin, maison-mère de la fraternité Saint-Vincent-Ferrier, communauté religieuse traditionaliste d’inspiration dominicaine, qui célèbre les sacrements selon le rite dominicain et qui imprime une revue, Sedes Sapientiae.

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier


Activité culturelle et manifestationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Geneviève Duboscq, née en 1931, écrivain auteur de Bye bye Geneviève ainsi que Et Dieu sauva mon fils !, habite la commune[8].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier