Ouvrir le menu principal

Olivier Jacquin

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacquin.

Olivier Jacquin
Illustration.
Photo du sénateur Olivier Jacquin.
Fonctions
Sénateur de Meurthe-et-Moselle
En fonction depuis le
(2 ans, 2 mois et 3 jours)
Élection 24 septembre 2017
Groupe politique SOC
Président de la communauté de communes Mad et Moselle

(9 mois et 15 jours)
Prédécesseur Intercommunalité créée
Successeur Gilles Soulier
Conseiller général de Meurthe-et-Moselle
élu dans le canton de Thiaucourt-Regniéville

(11 ans et 1 jour)
Élection 28 mars 2004
Réélection 20 mars 2011
Prédécesseur Jean-Louis Cossin
Successeur Canton supprimé
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique Parti socialiste
Profession Agriculteur

Olivier Jacquin est un homme politique français né le à Laxou. Depuis mars 1989 il exerce diverses fonctions électives en Meurthe & Moselle, avant d’en être élu Sénateur, le 24 septembre 2017. Il est membre du Parti Socialiste depuis les années 1990.

BiographieModifier

Agriculteur de formation il débute son activité politique lors des municipales de mars 1989, en rejoignant le conseil municipal de Limey-Remenauville. En mars 2001, il devient adjoint au maire et membre de la communauté de communes. A l'occasion des élections présidentielles de 2002, il fait campagne pour Lionel Jospin.

Le 28 mars 2004, à la faveur d’une triangulaire, il est élu conseiller général de Meurthe & Moselle pour le canton de Thiaucourt-Regniéville avec 48,14% des voix contre Jean Louis Cossin (UMP-UDF) et Alain Sebald (FN). Il est largement réélu en 2011, avec 61% des suffrages exprimés. Du 22 décembre 2014 au 12 janvier 2015 il effectue une grande marche au sein du canton Nord-Toulois durant laquelle il visite l’ensemble des 57 communes qui le compose. A l’issue de cette marche, il se déclare candidat aux élections départementales. Le 29 mars 2015 il est cependant battu aux côtés de son binôme Catherine Guenser avec 31,91 % contre 37,05% pour ses adversaires UMP dans une triangulaire avec le FN

Le 1er janvier 2017 il est élu président de la nouvelle communauté de communes Mad & Moselle[1].

A l’occasion des élections présidentielles de 2017 il soutient dans un premier temps Manuel Valls lors des primaires citoyennes puis demeure un soutien de Benoît Hamon durant la campagne. Il appelle à voter Emmanuel Macron contre Marine le Pen au second tour.

En juillet 2017, il est investi comme candidat tête de liste du Parti Socialiste en Meurthe-&-Moselle pour les élections sénatoriales. Aux côtés de Marie-José Amah, Daniel Matergia, Audrey Normand, Christian Forget et Catherine Guenser, la liste « Avec vous, pour nos communes » mène une campagne active et parcourant l’ensemble du département. Parvenue en seconde position avec 452 voix et 23,26% des suffrages exprimés, sa liste remporte un siège de Sénateur. En situation de cumul des mandats, il abandonne immédiatement sa présidence à la communauté de commune de Mad-&-Moselle ainsi que ses fonctions d’adjoint au maire de Limey-Remenauville. Le 16 octobre Gilles Soulier lui succède à la tête de l’intercommunalité.

Au Sénat, Olivier Jacquin intègre la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable. Il s’implique particulièrement sur les sujets liés aux mobilités et aux transports[2].

A ce titre il est désigné en 2018 chef de file du groupe socialiste sur la Loi pour un Nouveau Pacte Ferroviaire à laquelle il s’oppose. Son groupe dépose de très nombreux amendements et vote majoritairement contre le texte final. Dans le cadre de ses fonctions, il auditionne la Ministre des transports Elisabeth Borne, le président de la Commission transport des régions de France, Michel Neugnot et reçoit à plusieurs reprises l’intersyndicale de la SNCF (CFDT, CGT, UNSA, Sud). Il participe également à la grande manifestation du 22 mars 2018, à Paris, aux côtés des cheminots de France.

En 2019 il est un des chefs de file du groupe socialiste pour la Loi d’Orientation des Mobilité. Il auditionne dans ce cadre la Ministre des transports et participe à l’élaboration du tracé de l’autoroute A31 bis, prévu dans la loi et qui traversera son département.

Par ailleurs il se distingue comme étant le Sénateur le plus actif de son département avec 264 amendements déposés, 174 interventions en séance, 23 questions écrites au Gouvernement et 86 interventions en commissions durant sa première année de mandat.

Il est membre des groupes d’étude « Agriculture et alimentation », « chasse et pêche », « Forêts et filières bois » et « étude énergie ».

Groupes d'amitié parlementaireModifier

Olivier Jacquin est membre du groupe d'amitié parlementaire France-Corée[3].

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier