Odolanów

ville polonaise

Odolanów
Blason de Odolanów
Héraldique
Drapeau de Odolanów
Drapeau
Odolanów
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Grande-Pologne
District Powiat d'Ostrów Wilkopolski
Commune Gmina d'Odolanów
Maire Józef Włodzimierz Wajs
Code postal 63-430
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 62
Immatriculation POS
Démographie
Population 4 960 hab. (2006)
Densité 1 042 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 34′ 00″ nord, 17° 40′ 00″ est
Superficie 476 ha = 4,76 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Voir sur la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Odolanów
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Voir sur la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Odolanów
Liens
Site web www.odolanow.pl

Odolanów (allemand: Adelnau[1]) est une ville de la voïvodie de Grande-Pologne, dans le powiat d'Ostrów, siège de la commune urbaine-rurale d'Odolanów, dans la terre de Kalisz sur les rives de Barycz et Kuroch. C'est un centre industriel dans la zone industrielle de Kalisz- Ostrów, dans l'agglomération de Kalisz-Ostrów.

Selon les données du , la ville comptait 5 145 habitants[2]. La deuxième plus grande ville du powiat Ostrów Wielkopolski après Ostrów Wielkopolski. Service local et centre industriel, usine de traitement de gaz naturel.

La plus ancienne ville de l'histoire de la région d'Ostrów. Le siège de l'ancien powiat.

LocalisationModifier

Odolanów est situé dans le sud de la Grande Pologne, dans les basses terres du sud de la Grande Pologne, dans la vallée de Barycz et Kurocha. Au 1er janvier 2020, la superficie de la ville était de 4,76 km². Elle est située à environ 11 km à l'est de Sulmierzyce, à environ 13 km au sud-ouest d'Ostrów Wielkopolski et à environ 27 km au nord de Twardogóra.

NomModifier

Le nom Odolanów a probablement été créé par les habitants du village voisin Bogdaj, qui devaient se livrer à des vols et stocker le butin dans un endroit éloigné, entouré d'eau, parmi les marais et les boues[3].

HistoireModifier

Moyen Âge - fondation de la villeModifier

L'histoire du village remonte au Moyen Âge. Le bourg et le château existaient à partir du XIVe siècle, et Odolanów était la ville royale de la Couronne du Royaume de Pologne[4] et le siège du powiat. Au début du XIVe siècle, Odolanów était une petite ville d'environ 20 maisons. Au fil des ans, trois parties ont été distinguées: Śródmieście (la zone du château - la ville proprement dite), deux faubourgs du château et Górka.

En 1372, le roi Luis de Hongrie remit Odolanów à Bartosz de Wezenborg, un chevalier et magnat de Lusace (plus tard appelé Bartosz d'Odolanów), qui commença notamment à organiser des expéditions depuis le château. contre les chevaliers teutoniques. Vers 1380, il repéra du donjon 59 chevaliers se dirigeant vers Malbork. Il les emprisonna et exigea une rançon de 27 000 florins[5],[6]. En conséquence, au début de septembre 1382, l'armée de Louis de Hongrie, dirigée par Sigismund de Luxembourg, âgé alors de 14 ans, se présenta devant la muraille d'Odolanów - le siège dura plusieurs jours et se termina par un accord avec Bartosz (mort vers 1395).

La ville a été fondée avant 1393[7]. En 1403, le roi Ladislas II Jagiellon, conformément à un document délivré à Konin, affranchit la ville des taxes douanières et des contributions[8],[9].

Pendant la guerre de treize ans, en 1458, Odolanów érigea 4 fantassins pour aider l'équipage polonais assiégé du château de Malbork[10].

Konstacja (17e siècle)Modifier

Le faubourg historique de Górka (maintenant une partie de la ville: Odolanów - Górka), situé sur la rive gauche de la rivière Barycz, était une ville distincte nommée Konstancja au début du XVIIe siècle. Konstancja a été fondée en 1629 avec afin d’accueillir les réfugiés religieux venant de Silésie.

Fichier:WielkoPolska epoki Piastowskiej-1-.jpg
Carte historique de la Grande Pologne à l'époque Piast de 1888, basée sur le Code diplomatique de la Grande Pologne avec Odolanów à l'intérieur de ses frontières

Développement de la villeModifier

En 1721, Odolanów comptait 148 habitants. À partir du milieu du XVIIIe siècle, la ville prospère. Le staroste d'Odolanów était Aleksander Antoni Sułkowski (blason Sulima), et le nombre d'habitants en 1793 fut multiplié par presque six et s'élevait à 996 personnes. A cette époque, trois églises (existantes à ce jour) ont été construites : l'église évangélique (1770-1780), l'église du cimetière de sainte Barbe (1784) et l'église de saint Martin (1794)[11]. À la suite du 2e partage de la Pologne en 1793, Odolanów fut incorporé dans le royaume de Prusse.

Dans les années 1807-1815, il appartenait au département de Kalisz du Duché de Varsovie.

En 1883, Odolanów comptait 2 192 habitants et était une ville multiculturelle et multi-religieuse. À la fin du XVIIIe siècle, en termes de religion on comptait: 1664 catholiques, 325 protestants et 203 juifs.

En 1909, une liaison ferroviaire sur l’axe Odolanów ↔ Ostrów a été mise en service[12].

Les habitants d'Odolanów prirent part aux combats pour l'indépendance de la Pologne, y compris pendant le Printemps des peuples, ainsi lors de l'Insurrection de Janvier 1863 et de l’Insurrection de Grande Pologne. Dans l'entre-deux-guerres, la ville abritait un poste de garde-frontières et un avant-poste de la 2e ligne de garde-frontières "Odolanów".

La découverte de gisements de gaz naturel près d'Odolanów au tournant des années 1960 et 1970 et la construction de l'usine de dénitrification du gaz naturel accélèrent le développement de la ville et l'afflux de personnes.

Notes et référencesModifier

  1. http://dir.icm.edu.pl/Slownik_geograficzny/Tom_VII/3
  2. « Powierzchnia i ludność w przekroju terytorialnym w 2020 roku », sur stat.gov.pl (consulté le ).
  3. https://www.odolanow.pl/79,historia
  4. Magazin für die neue Historie und Geographie Angelegt, t. XVI, Halle, 1782, s. 13.
  5. (pl) « Bali się go wszyscy. Rycerz z Odolanowa siał postrach w całym kraju - Infostrow.pl - portal informacyjno - rozrywkowy », sur DlaWas.info (consulté le ).
  6. (pl) « Rycerz, który sprzymierzył się z samym diabłem. Bartoszowi z Odolanowa nie w głowie były wiejskie sielanki, Danusie i wojny », sur onet.pl, Facet Onet, (consulté le ).
  7. Robert Krzysztofik, Lokacje miejskie na obszarze Polski. Dokumentacja geograficzno-historyczna, Katowice 2007, s. 56–57.
  8. Józef Duczmal: Kronika Odolanowa. Odolanów: 2003, s. 15.
  9. Franciszek Olszanowski: Parafia Świętego Marcina w Odolanowie. Odolanów: 1994, s. 25–35.
  10. Kodex dyplomatyczny Wielkiej Polski; Codex diplomaticus Majoris Poloniae zawierający bulle papieżów, nadania książąt, przywileje miast, klasztorów i wsi, wraz z innemi podobnéj treści dyplomatami, tyczącemi się historyi téj prowincyi od roku 1136 do roku 1597; zebrany z materyałow przez Kaźmierza Raczyńskiego byłego Generała W. Polskiego i Marszałka nadwornego koronnego przysposobionych; wydany przez Edwarda Raczyńskiego, Poznań 1840, s. 182.
  11. https://www.nid.pl/pl/Informacje_ogolne/Zabytki_w_Polsce/rejestr-zabytkow/zestawienia-zabytkow-nieruchomych/
  12. Józef Duczmal: Kronika Odolanowa. Odolanów: 2003, s. 63.

Liens externesModifier