Ouvrir le menu principal

La nuit sanglante (Noite Sangrenta) est le nom donné, au Portugal, à la nuit du , au cours de laquelle plusieurs responsables politiques de premier plan sont enlevés et tués.

À la suite de la démission puis la condamnation de Liberato Pinto, un coup d'État est mené le . La révolte est dirigée par le lieutenant-colonel Manuel Maria Coelho, des officiers de la garde nationale républicaine Camilo de Oliveira et Cortês dos Santos, et du capitaine de frégate Procópio de Freitas.

Le , une série de meurtres est commise envers des membres du gouvernement tombé, ainsi que d'autres personnalités politiques. Le Premier ministre António Granjo, cherchant à se réfugier chez son adversaire Francisco Cunha Leal, est découvert et traîné à l'Arsenal, puis abattu. L'un des fondateurs de la République António Machado Santos (pt), ministre, José Carlos da Maia (pt), ancien ministre et grand-maître de l'ordre d'Aviz, le commandant Freitas da Silva, secrétaire du ministre de la Marine, et le colonel Botelho de Vasconcelos sont enlevés et assassinés.