Nouvelle-Andalousie et Urabá

Nouvelle Andalousie et Urabá
es Provincia de Nueva Andalucía y Urabá

15081513

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Les possessions espagnoles en 1510.
Informations générales
Statut Gouvernorat
Capitale San Sebastián de Urabá
Histoire et événements
1508 Création du territoire de la Nouvelle Andalousie
1509-1510 Expédition d'Alonso de Ojeda
1513 Suppression

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La Nouvelle Andalousie et Urabá (en espagnol : « Nueva Andalucía y Urabá ») est une province espagnole pendant le XVIe siècle. Elle est issue de la division du Royaume de Tierra Firme et correspond à la région Caraïbe de Colombie.

HistoireModifier

En 1508, une ordonnance royale ordonne la création des deux premiers gouvernorats du royaume de Tierra Firme sur le territoire colombien actuel. Le premier est la Gouvernorat de Urabá, également appelée "Nouvelle-Andalousie" donné à Alonso de Ojeda et localisé du cap de la Vela au golfe d'Urabá.

Le second est la Gouvernorat de Veragua (qui prend également le nom de Castille d'Or) pour Diego de Nicuesa de l'ouest golfe d’Urabá au cap Gracias a Dios, aujourd'hui au Nicaragua. Les deux territoires dépendaient de l'audience royale de Saint-Domingue.

L'année suivante, une fois l'arbitrage connu, Alonso de Ojeda, quitta Saint-Domingue avec deux navires, deux brigantins, trois cents hommes et douze chevaux afin d'explorer l'intérieur du continent. Parmi ses compagnons se trouvaient Francisco Pizarro et Juan de la Cosa.

Arrivé à la baie de Carthagène des Indes, les conquistadors sont attaqués par des indigènes Turbacos[1]. Juan de la Cosa trouva la mort lors d'un des combats. Nicuesa arriva en renfort, permettant de battre les turbacos. Ils se rendirent ensuite à l'île de Fuerte, puis à Urabá où, à la fin de 1509, il fonda la première colonie espagnole sur le territoire continental, San Sebastián de Urabá, un fort clôturé précaire et rustique, abandonné par les Espagnols en , quand il a été attaqué et incendié par les populations autochtones de la région. Ojeda est ensuite parti pour Saint-Domingue, où il décéda.

En 1513, après l' échec de l'expédition la couronne espagnole supprime le gouvernorat et le réunit et le place sous l'administration du territoire de Veragua, qui prend officiellement le nom de Castille d'Or, et nomme Pedro Arias Dávila au poste de gouverneur.

Notes et référencesModifier

  1. Les indiens Turbacos étaient les premiers habitants de cette région ; le nom de la municipalité de Turbaco est celui de ce peuple

Liens externesModifier