Ouvrir le menu principal
Noel Mewton-Wood
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instrument

Noel Mewton-Wood, né le à Melbourne et mort le , est un pianiste australien.

Sommaire

BiographieModifier

Né en Australie, il étudie au conservatoire de Melbourne jusqu'à ses quatorze ans. Il poursuit ses études à la Royal Academy of Music à Londres, puis auprès d'Artur Schnabel en Italie.

En mars 1940, il retourne à Londres pour son premier concert au Queen's Hall, où il interprète le concerto pour piano no 3 de Beethoven avec l'orchestre philharmonique de Londres sous la direction de Thomas Beecham. Il partit ensuite donner des tournées de récitals en France, en Allemagne, en Afrique du Sud, en Pologne, en Turquie, et en Australie.

Noel Mewton-Wood était un ami proche du compositeur Benjamin Britten[1].

À l'âge de trente et un ans, il se suicida en buvant du cyanure d'hydrogène, apparemment parce qu'il se reprochait la mort d'un ami[2]. Le texte d'un ami de Noel Mewton-Wood, John Amis, pour la ressortie de l'enregistrement du concerto de Bliss, révèle que Noel Mewton-Wood était homosexuel et qu'il avait succombé à la dépression après la mort de son amant[3].

Arthur Bliss a composé un Sonnet élégiaque pour ténor et quintette avec piano, sur un texte du poète bisexuel Cecil Day-Lewis, à la mémoire de Noel Mewton-Wood. Il fut chanté et joué pour la première fois par le ténor Peter Pears, avec Benjamin Britten au piano et le Zorian Quartet (décembre 1954)[3]. Benjamin Britten écrivit Canticle III: Still falls the rain pour le concert en mémoire de Mewton-Wood.

RépertoireModifier

NotesModifier

  1. Norman Lebrecht, Big composer who acted small, 11 juin 2008
  2. Noel Mewton-Wood, Australian Dictionary of Biography.
  3. a et b Archive - Noel Mewton-Wood

Liens externesModifier