No One Lives Forever

jeu vidéo de 2000

No One Lives Forever
Image illustrative de l'article No One Lives Forever

Éditeur Fox Interactive, MacPlay
Développeur Monolith Productions
Musique Guy Whitmore

Date de sortie
Version 1.0.0.4
Genre tir à la première personne, infiltration
Mode de jeu Un joueur, Multijoueur
Plate-forme Mac OS, Mac OS X, PlayStation 2, Windows
Média 2 CD
Langue Français
Contrôle clavier/souris, manette

Évaluation PEGI : 12+ ?
Moteur Lithtech

No One Lives Forever (NOLF) est un jeu vidéo de tir à la première personne développé par Monolith Productions sorti en 2000 sur PC. Dans des décors très années 1960, le jeu parodie les aventures de James Bond, le joueur incarnant une agent des services secrets britanniques. Le jeu connaît une suite en 2002 : No One Lives Forever 2 : Le CRIME est éternel.

ScénarioModifier

Le joueur incarne l'agent Cate Archer (en), une cambrioleuse repentie qui appartient désormais à l'U.N.I.O.N, une cellule top secrète des services secrets britanniques. Sa mission sera de rétablir la paix en éliminant tous les agents de la C.R.I.M.E, une organisation de criminels sans merci.

C'est derrière ce scénario simple qu'évolue le joueur, mêlant humour, kitsch et autres surprises scénaristiques.

PersonnagesModifier

  • Agent de l'union :
    • Cate Archer
    • Bruno Lawrie
    • Tom Goodman
    • Mr.Jones
    • Mr.Smith
  • Agent du C.R.I.M.E :
    • Dimitri Volkov
    • Inge Wagner
    • Sergent Magnus Armstrong
    • Felicity Dumas (damascus valentine)

Système de jeuModifier

Pour arriver a ses fins, Cate dispose de nombreux gadgets comme des pantoufles (pour être plus silencieuse lors de ses déplacements), du rouge à lèvre explosif, de mascara à gaz, une broche crocheteuse de serrure et d'autres objets.

TechnologieModifier

NOLF est basé sur un moteur de jeu créé par Monolith Productions, le LithTech Engine (depuis rendu public[réf. nécessaire]).

Réception critiqueModifier

  • « No One Lives Forever n'innove pas dans son domaine mais l'on peut dire qu'il le réinvente » [1]
  • « Son ambiance est tellement bien foutue qu'on y joue comme on regarde un vieux James Bond » [1]
  • « L'absence de localisation des dégâts » [1]
  • « La modélisation des personnages est particulièrement soignée » [1]

PublicitéModifier

La publicité du jeu a été portée par le slogan : « Ceux qui tomberont sur elle ne s'en relèveront pas », l'affiche représentait Cate Archer, l'héroïne du jeu, pistolet à la main, en posture de James Bond.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Test de No One Lives Forever par Pete Boule - Joystick nº 121 - Décembre 2000