Nikolaï Stepanov

artiste russe

Nikolaï Aleksandrovitch Stepanov (en russe : Николай Александрович Степанов), né le () à Kalouga dans l'Empire russe et décédé le () à Moscou, est un artiste caricaturiste russe. Il est le frère de Piotr Stepanov (1805-1891), général d'infanterie.

Nikolaï Stepanov
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
à Moscou, Empire russe
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Николай Александрович СтепановVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Russe
Formation
Pensionnat de l'université de Moscou (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
caricaturiste
Père
Alexandre Petrovitch Stepanov (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Piotr Aleksandrovitch Stepanov (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique
signature de Nikolaï Stepanov
signature

BiographieModifier

Nikolaï Stepanov est né en 1807 à Kalouga. Son père, Alexandre Petrovitch Stepanov, est le premier gouverneur nommé à la tête du Gouvernement du Ienisseï.

En 1821, ensemble avec son frère il est inscrit au Pensionnat pour la noblesse de l'université de Moscou. Il commence déjà à écrire des vers qui n'ont jamais été publiés.

En 1827, il est nommé à Krasnoïarsk, au service administratif de la direction principale de la Sibérie orientale. Il commence à dessiner des caricatures et projette de publier une revue.

Dans les années 1829 — 1830 apparaît à Krasnoïarsk une société d'amateurs de littérature « Conversation littéraire de Krasnoïarsk ». Elle est créée par Nikolaï Stepanov et V. I. Sokolovski, I. M. Petrov, I. Krasnopolski en sont les animateurs. Elle doit toutefois clôturer ses activités par crainte d'éveiller des soupçons au point de vue politique. Des informations compromettantes sont découvertes par la chancellerie de Nicolas Ier. En 1836, V. I. Sokolovski, le secrétaire de la société littéraire, est arrêté et emprisonné à la forteresse de Chlisselbourg. La principale inculpation est basée sur l'existence et le contenue de la « Charte de la société littéraire de Krasnoïarsk»[1].

 
Forteresse de la ville de Chlisselbourg appelée Orechek

En 1832, Stepanov part pour Saint-Petersbourg où il travaille au département du Trésor public. En 1836 il est transféré à Saratov, et en 1843, il prend sa retraite avec le grade de conseiller d’État.


Il dessine des caricatures pour les revues Le Fils de la Patrie, L'Almanach illustré. En 1849 ensemble avec son beau-frère (le frère aîné de son épouse), le compositeur Alexandre Dargomyjski, il crée un « album musical », et dessine des caricatures pour l'illustrer. Dans les années 1855—1856 il publie différents albums de ses caricatures. Il commence aussi à réaliser des bustes caricaturaux en plâtre de personnalités du monde de la culture tels que : Ivan Aïvazovski, Vissarion Belinski, Nikolaï Nekrassov.

Entre 1859 et 1864, avec le poète Vassili Kourotchkine, il commence à publier la revue satirique Iskra. Il dessine plus de 1 600 caricatures pour celle-ci. En 1865, il commence la publication d'une autre revue appelée Le Réveille-Matin, après la disparition de Iskra. Il collabore à la revue Le Réveille-Matin jusqu'en 1876.

Nikolaï Stepanov meurt le à Moscou.

Les premiers dessins de Stepanov réalisés à l'époque où il habitait Krasnoïarsk ont été rassemblés par le bibliophile Gennadi Ioudine (1840-1912). Actuellement ils sont conservés à la bibliothèque scientifique nationale de la région de Krasnoïarsk.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

  1. (ru) N. K. Tchernicheva , sur la société littéraire de Krasnoïarsk /Чернышева Н. К. Деятельность «Красноярской литературной беседы» по подготовке второго выпуска «Енисейского альманаха» (1829—1831 гг.)// Книга в Сибири (конец XVIII — нач. XX вв.). — Новосибирск, 1989. — С. 60-74.

BibliographieModifier