Nikolaï Akimov

Nikolaï Akimov était un décorateur et metteur en scène de théâtre expérimental soviétique.

Nikolaï Akimov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Literatorskie mostki (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Никола́й Па́влович Аки́мовVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Conjoints
Autres informations
A travaillé pour
Genre artistique
théâtre expérimental
Distinctions
Liste détaillée
Artiste du peuple de l'URSS
Artiste émérite de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (d)
People's Artist of the Tajik SSR (en)
Medal "In Commemoration of the 250th Anniversary of Leningrad" (en)
Ordre de l'Étoile rouge
Artiste du peuple de la RSFSR (en)
Médaille pour la défense de Leningrad
Médaille du Mérite au travail de la Grande Guerre patriotique
Ordre du Drapeau rouge du TravailVoir et modifier les données sur Wikidata
Могила театрального режиссёра Николая Акимова.JPG
Vue de la sépulture.

BiographieModifier

En 1914, il prit des cours à la Société impériale d'encouragement des beaux-arts et reçut aussi l'enseignement de Mstislav Doboujinski, Alexandre Iacovleff. En 1918, il fréquenta brièvement un atelier Proletkoult mais, poussé par la faim il partit à Kharkiv, où il fit sa première exposition en 1919 en compagnie de Emmanuel Mané-Katz, Zinaïda Serebriakova et Alexandre Lioubimov.

Il enseigna le dessin de 1920 à 1922 et entra au théâtre d'état de Kharkiv pour les enfants en 1921. En 1922, il rentra à Pétrograd et s'inscrivit dans un Vkhoutemas, devint un proche de Nicolas Evreïnoff et rencontra Georgi Kryjitski. Il rencontra aussi Nicolaï Petrov[1], avec qui il entama un long compagnognage artistique. Il travailla entre autres au Bolchoï Dramatitchesky Teatr et fit des illustrations pour la maison d'édition Academia[2]. Il réalisa une quinzaine de décors pour le théâtre de Vsevolod Meyerhold.

Avec David Gutman, il participa à la création du Théâtre de la Satire révolutionnaire en 1926 et fit des mises en scène à partir de 1929. L'une d'elle fit scandale en 1932 au Théâtre Vakhtangov et fit date dans l'histoire de l'art dramatique[3]: c'était une mise en scène d'HamletOphélie était une prostituée ivre et les fantômes du roi une mystification créée par Hamlet.

De 1949 à 1956, il fit des mises en scènes au Théâtre Lensoviet et il devint en 1960 professeur d'art dramatique à l'Institut de théâtre de Leningrad.

Il écrivit plusieurs livres dont Sur le théâtre (О театре) en 1962.

En 1923, il se maria avec Nadejda Kocheverova, puis en 1934, il épousa Jelena Jungier

Mises en scèneModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier