Nicky Crane

acteur britannique

Nicola Vincenzo « Nicky » Crane, né le à Bexley et mort le à Paddington, est un militant politique neo-nazi et acteur pornographique britannique.

Nicky Crane
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 35 ans)
PaddingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Biographie modifier

Engagement à l'extrême droite modifier

Nicky Crane était un skinhead neo-nazi britannique ayant la réputation d'être particulièrement violent. Il purgea une peine de quatre ans de prison pour violences raciales. Il fut notamment garde de sécurité du British Movement, agent de sécurité et acteur pornographique.

En compagnie de Ian Stuart, il crée le réseau de promotion de musique nationaliste appelé Blood & Honour en 1987. Voir histoire de ce mouvement ici : /

Coming out modifier

En 1992, il revendique son homosexualité[1], et devient rejeté par Ian Stuart et la majorité des Skinhead. Il meurt du SIDA le 8 décembre 1993[2]. quelques mois avant la mort de celui-ci le 24 septembre 1993[3],[4], son ami Stephen Flint alias 'Boo' (herbe) l'ayant précédé le 23 du même mois[5],[6].

Voir aussi modifier

Articles
Livres
  • Nicholas Goodrick-Clarke, Black Sun, Political Science, 2002.
  • Max Schaefer, Children of the sun, 2010.
  • De Robert Forbes, Eddie Stampton, The White Nationalist Skinhead Movement : UK & USA, 1979 - 1993, Music, 2015.
  • Jérome Jamsin, l'extrême droite en Europe, Law, 2016.
  • Nicholas Goodrick-Clarke, CAMION NOIR: SOLEIL NOIR, 2007.
Podcast
Sa vie résumé dans

Notes et références modifier

  1. https://www.gale.com/binaries/content/assets/gale-uk-en/export/primary-sources/nicky-crane-case-study-_-political-extremism.pdf
  2. (en) By Jon Kelly, « Nicky Crane : The secret double life of a gay neo-Nazi », sur bbc.com, BBC News, (consulté le ).
  3. « Ian Stuart Donaldson, un skinhead passé du côté obscur », sur France Musique, (consulté le ).
  4. « Le long chemin des skinheads racistes vers la rédemption », sur vice.com (consulté le ).
  5. « Ian Stuart Donaldson-životopis - bloody_miss », sur libimseti.cz (consulté le ).
  6. https://archive.org/stream/blood_honour_1994/blood_honour_1994_djvu.txt