New Zealand Cycle Classic 2014

La 27e édition de la New Zealand Cycle Classic a eu lieu du 29 janvier au . La course fait partie du calendrier UCI Oceania Tour 2014 en catégorie 2.2.

New Zealand Cycle Classic 2014
Généralités
Course
27e New Zealand Cycle Classic
Compétition
Étapes
5
Date
Distance
583,8 km
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Coureurs au départ
95
Coureurs à l'arrivée
83
Vitesse moyenne
40,813 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Meilleur grimpeur
Meilleur sprinteur
Meilleure équipe

Elle a été remportée par le Néo-Zélandais Michael Vink (Budget Forklifts), vainqueur de la première étape courue sous la forme d'un contre-la-montre, devant son compatriote James Oram (Équipe nationale de Nouvelle-Zélande), lauréat de la dernière étape et l'Australien Adam Phelan (Drapac)[1],[2].

Le Néo-Zélandais Scott Thomas (Total-Pos-SBA Accountants) termine meilleur grimpeur alors que l'Allemand Michael Schweizer (Synergy Baku Project) remporte le classement des sprints et que la formation australienne Avanti termine meilleure équipe.

PrésentationModifier

Cette édition de la New Zealand Cycle Classic est la première épreuve de l'UCI Oceania Tour 2014. L'épreuve est la plus grande épreuve de Nouvelle-Zélande et se déroule aux alentours de la ville de Palmerston North[2].

ParcoursModifier

L'épreuve, composée de cinq étapes, débute par un contre-la-montre de 5,1 km lors de la première étape avant d'enchainer par deux étapes relativement plates. S'ensuit la quatrième étape un peu plus vallonnée mais sans grandes difficultés puis la dernière avec une arrivée en côte sur la Saddle Road (ou Route de la Selle) qui présente une longueur de 2,5 km. Celle-ci sera certainement le juge de paix de cette édition puisque le contre-la-montre est court et qu'aucune bonification n'est attribuée sur les différentes étapes[3].

ÉquipesModifier

Classée en catégorie 2.2 de l'UCI Oceania Tour, la New Zealand Cycle Classic est par conséquent ouverte aux équipes continentales professionnelles d'Océanie, aux équipes continentales, aux équipes nationales, aux équipes régionales et de clubs et aux équipes mixtes[4].

20 équipes participent à cette New Zealand Cycle Classic - 1 équipe continentale professionnelle, 5 équipes continentales, 1 équipe nationale et 13 équipes régionales et de clubs :

Équipe continentale professionnelle
Nom de l'équipe Pays Code
Drapac   Australie DPC
Équipes continentales
Nom de l'équipe Pays Code
Avanti   Australie APC
Budget Forklifts   Australie BFL
OCBC Singapore Continental   Singapour TSI
Rapha Condor JLT   Royaume-Uni RCJ
Synergy Baku Project   Azerbaïdjan BCP
Équipe nationale
Nom de l'équipe Pays Code
Équipe nationale de Nouvelle-Zélande   Nouvelle-Zélande NZL
Équipes régionales et de clubs
Nom de l'équipe Pays Code
Armstrong Motor Group   Nouvelle-Zélande ARM
Capital Cycles   Nouvelle-Zélande CAP
Corratec Bikes   Nouvelle-Zélande COR
Data3 Symantec Racing   Australie DAT
GPM   Australie GPM
Hydr8 ZERO   Nouvelle-Zélande HYD
MCS Mobile Communications   Nouvelle-Zélande MCS
Meridian   Nouvelle-Zélande MER
Rocket Switch   Nouvelle-Zélande ROC
Satalyst Giant Racing   Australie SGR
Signmakers   Nouvelle-Zélande SIG
Subaru Albion   Australie SUB
Total-Pos-SBA Accountants   Nouvelle-Zélande TOT

FavorisModifier

ÉtapesModifier

Étape Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape 29 janvier Palmerston North - Palmerston North   5,1   Michael Vink   Michael Vink
2e étape 30 janvier Palmerston North (Rangiwahia) - Palmerston North (Kimbolton)   122   Wouter Wippert   Michael Vink
3e étape 1er février Palmerston North (Pohangina Valley) - Palmerston North (Apiti)   154,5   Brenton Jones   Michael Vink
4e étape 2 février Palmerston North - Palmerston North   151,4   Wouter Wippert   Michael Vink
5e étape 3 février Palmerston North - Saddle Road   150,8   James Oram   Michael Vink

Déroulement de la courseModifier

1re étapeModifier

20 équipes inscrivent 5 coureurs sauf les formations néo-zélandaises d'Armstrong Motor Group, Corratec Bikes et MCS Mobile Communications, australienne de Data3 Symantec Racing, et azerbaïdjanaise de Synergy Baku Project qui n'en comptent que 4 chacune. 95 coureurs sont donc au départ de la course.

L'étape se déroule sous la forme d'un prologue de 5,1 km remporté par le Néo-Zélandais Michael Vink (Budget Forklifts) en min 13 s avec une moyenne de 49,223 km/h. Il devance respectivement les Australiens, tous les deux membres de la formation Avanti, Brenton Jones et Aaron Donnelly de quatre et six secondes. Vink prend logiquement la tête du classement général tandis que son équipe australienne Budget Forklifts s'empare de la première place du classement par équipes général[5].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Michael Vink Budget Forklifts en 6 min 13 s
2   Brenton Jones Avanti + 4 s
3   Aaron Donnelly Avanti 6 s
4   Hayden McCormick Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 9 s
5   Thomas Scully Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 10 s
6   Sam Horgan Budget Forklifts 10 s
7   Alex Wohler Budget Forklifts 11 s
8   Fraser Gough Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 12 s
9   Taylor Gunman Avanti 13 s
10   Adam Phelan Drapac 14 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Michael Vink   Budget Forklifts en 6 min 13 s
2   Brenton Jones Avanti + 4 s
3   Aaron Donnelly Avanti 6 s
4   Hayden McCormick Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 9 s
5   Thomas Scully Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 10 s
6   Sam Horgan Budget Forklifts 10 s
7   Alex Wohler Budget Forklifts 11 s
8   Fraser Gough Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 12 s
9   Taylor Gunman Avanti 13 s
10   Adam Phelan Drapac 14 s

2e étapeModifier

L'étape longue de 122 km est quasiment plate et ne présente aucune difficulté majeure. De ce fait le peloton se présente sur la ligne d'arrivée avec environ soixante-dix coureurs pour un sprint massif. Celui-ci est remporté par le Néerlandais Wouter Wippert (Drapac) qui s'impose devant l'Allemand Daniel Klemme (Synergy Baku Project) et l'Australien Brenton Jones (Avanti) deuxième la veille. Cependant il n'y a pas de bonifications de prévues sur l'épreuve, de ce fait les positions et écarts des dix premiers coureurs du classement général restent inchangés. Le Néo-Zélandais Michael Vink (Budget Forklifts) devance toujours Jones et l'Australien Aaron Donnelly (Avanti) de quatre et six secondes.

Pour les classements annexes, la formation australienne Budget Forklifts reste toujours en tête tandis que l'Australien Chris Jory (GPM) et l'Allemand Michael Schweizer (Synergy Baku Project) sont respectivement les premiers leaders des classements de la montagne et des sprints[6].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Wouter Wippert Drapac en 3 h 08 min 34 s
2   Daniel Klemme Synergy Baku Project + m.t
3   Brenton Jones Avanti m.t
4   Theodore Yates Satalyst Giant Racing m.t
5   Thomas Scully Équipe nationale de Nouvelle-Zélande m.t
6   Graham Briggs Rapha Condor JLT m.t
7   Michael Fitzgerald Satalyst Giant Racing m.t
8   Patrick Shaw Satalyst Giant Racing m.t
9   Malcolm Rudolph Drapac m.t
10   James Williamson Signmakers m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Michael Vink   Budget Forklifts en 3 h 15 min 47 s
2   Brenton Jones Avanti + 4 s
3   Aaron Donnelly Avanti 6 s
4   Hayden McCormick Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 9 s
5   Thomas Scully Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 10 s
6   Sam Horgan Budget Forklifts 10 s
7   Alex Wohler Budget Forklifts 11 s
8   Fraser Gough Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 12 s
9   Taylor Gunman Avanti 13 s
10   Adam Phelan Drapac 14 s

3e étapeModifier

La plus longue étape de cette édition, d'une distance 154,5 km, est à parcourir sans relief. C'est donc un sprint d'une cinquantaine de coureurs qui a lieu avec comme vainqueur l'Australien Brenton Jones (Avanti) deux fois deuxième sur les deux premières étapes. Il devance sur la ligne deux coureurs de l'équipe Drapac dont le vainqueur de la veille le Néerlandais Wouter Wippert (Drapac), et un autre Australien Malcolm Rudolph qui complète donc le podium. Au classement général le Néo-Zélandais Michael Vink (Budget Forklifts) devance toujours Jones et l'Australien Aaron Donnelly (Avanti) de quatre et six secondes. Le compatriote de ce dernier, Alex Wohler (Budget Forklifts) sort quant à lui du top 10.

Au niveau des classements annexes, la formation australienne Budget Forklifts perd la tête du général par équipes au profit de sa compatriote Avanti. l'Australien Chris Jory (GPM) et l'Allemand Michael Schweizer (Synergy Baku Project) restent toujours leaders de leur classement respectif de la montagne et des sprints[7].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Brenton Jones Avanti en 3 h 51 min 17 s
2   Wouter Wippert Drapac + m.t
3   Malcolm Rudolph Drapac m.t
4   Graham Briggs Rapha Condor JLT m.t
5   Thomas Scully Équipe nationale de Nouvelle-Zélande m.t
6   James Williamson Signmakers m.t
7   Michael Fitzgerald Satalyst Giant Racing m.t
8   Hayden McCormick Équipe nationale de Nouvelle-Zélande m.t
9   Malcolm Rudolph Drapac m.t
10   Paul Odlin Armstrong Motor Group m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Michael Vink   Budget Forklifts en 7 h 06 min 04 s
2   Brenton Jones Avanti + 4 s
3   Aaron Donnelly Avanti 6 s
4   Hayden McCormick Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 9 s
5   Thomas Scully Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 10 s
6   Sam Horgan Budget Forklifts 10 s
7   Fraser Gough Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 12 s
8   Taylor Gunman Avanti 13 s
9   Adam Phelan Drapac 14 s
10   Thomas Rabou OCBC Singapore Continental 14 s

4e étapeModifier

L'étape d'une longueur de 151,4 km est courue sur un parcours avec un circuit final à effectuer à six reprises comprenant une côte. C'est donc un troisième sprint massif sur l'épreuve d'une soixantaine de coureurs qui se présente face au peloton pour une deuxième victoire du Néerlandais Wouter Wippert (Drapac). Il devance cette fois le Néo-Zélandais Thomas Scully (Équipe nationale de Nouvelle-Zélande) et le Britannique Graham Briggs (Rapha Condor JLT). Au niveau des dix premiers du classement général rien ne change puis que le Néo-Zélandais Michael Vink (Budget Forklifts) devance toujours les deux Australiens Brenton Jones et Aaron Donnelly, de la formation Avanti, respectivement de quatre et six secondes.

La formation australienne Avanti reste toujours en tête du classement par équipes ainsi que l'Allemand Michael Schweizer (Synergy Baku Project) pour celui des sprints. En ce qui concerne le classement de la montagne, Le Néo-Zélandais Scott Thomas (Total-Pos-SBA Accountants) s'empare de la première place au profit de l'Australien Chris Jory (GPM)[8].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   Wouter Wippert Drapac en 3 h 13 min 03 s
2   Thomas Scully Équipe nationale de Nouvelle-Zélande + m.t
3   Graham Briggs Rapha Condor JLT m.t
4   Christoph Schweizer Synergy Baku Project m.t
5   Brenton Jones Avanti m.t
6   Michael Schweizer   Synergy Baku Project m.t
7   Theodore Yates Satalyst Giant Racing m.t
8   Patrick Shaw Satalyst Giant Racing m.t
9   Michael Fitzgerald Satalyst Giant Racing m.t
10   Michael Vink   Budget Forklifts m.t
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Michael Vink   Budget Forklifts en 10 h 19 min 07 s
2   Brenton Jones Avanti + 4 s
3   Aaron Donnelly Avanti 6 s
4   Hayden McCormick Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 9 s
5   Thomas Scully Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 10 s
6   Sam Horgan Budget Forklifts 10 s
7   Fraser Gough Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 12 s
8   Taylor Gunman Avanti 13 s
9   Adam Phelan Drapac 14 s
10   Thomas Rabou OCBC Singapore Continental 14 s

5e étapeModifier

La dernière journée propose l'étape reine de cette édition avec une distance de 150,8 km qui se terminer après 2,5 km d’ascension sur la Saddle Road (ou Route de la Selle). L'étape est remportée par le Néo-Zélandais James Oram (Équipe nationale de Nouvelle-Zélande) lors d'un finish à deux coureurs. Il devance donc son compatriote Daniel Whitehouse (Total-Pos-SBA Accountants) qui finit dans le même temps que lui alors que le leader du classement général, un autre Néo-Zélandais, Michael Vink (Budget Forklifts) termine à deux secondes du duo. En ne perdant que peu de temps sur les deux premiers de l'étape, Vink remporte cette édition avec 15 s d'avance sur Oram et 29 s sur l'Australien Adam Phelan (Drapac) quatrième de l'étape.

La formation australienne Avanti s'impose au classement par équipes alors que le Néo-Zélandais Scott Thomas (Total-Pos-SBA Accountants) triomphe du classement de la montagne et que l'Allemand Michael Schweizer (Synergy Baku Project) remporte celui des sprints[1],[2].

Résultats
Coureur Équipe Temps
1   James Oram Équipe nationale de Nouvelle-Zélande en 3 h 59 min 06 s
2   Daniel Whitehouse Total-Pos-SBA Accountants + 0 s
3   Michael Vink   Budget Forklifts 2 s
4   Adam Phelan Drapac 17 s
5   Benjamin Dyball Avanti 23 s
6   Graham Briggs Rapha Condor JLT 25 s
7   Patrick Shaw Satalyst Giant Racing 27 s
8   Jai Crawford Drapac 29 s
9   Thomas Rabou OCBC Singapore Continental 32 s
10   Sam Davis Avanti 35 s
Classement général
Coureur Équipe Temps
1   Michael Vink   Budget Forklifts en 14 h 18 min 15 s
2   James Oram Équipe nationale de Nouvelle-Zélande + 15 s
3   Adam Phelan Drapac 29 s
4   Daniel Whitehouse Total-Pos-SBA Accountants 40 s
5   Graham Briggs Rapha Condor JLT 42 s
6   Patrick Shaw Satalyst Giant Racing 42 s
7   Thomas Rabou OCBC Singapore Continental 44 s
8   Jai Crawford Drapac 47 s
9   Hayden McCormick Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 49 s
10   Benjamin Dyball Avanti 49 s

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Michael Vink     Nouvelle-Zélande Budget Forklifts en 14 h 18 min 15 s
2 James Oram   Nouvelle-Zélande Équipe nationale de Nouvelle-Zélande + 15 s
3 Adam Phelan   Australie Drapac 29 s
4 Daniel Whitehouse   Nouvelle-Zélande Total-Pos-SBA Accountants 40 s
5 Graham Briggs   Royaume-Uni Rapha Condor JLT 42 s
6 Patrick Shaw   Australie Satalyst Giant Racing 42 s
7 Thomas Rabou   Pays-Bas OCBC Singapore Continental 44 s
8 Jai Crawford   Australie Drapac 47 s
9 Hayden McCormick   Nouvelle-Zélande Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 49 s
10 Benjamin Dyball   Australie Avanti 49 s

Classements annexesModifier

Classement du meilleur grimpeurModifier

Cycliste Équipe Points
1   Scott Thomas   Total-Pos-SBA Accountants 12
2   James Oram Équipe nationale de Nouvelle-Zélande 10
3   James Williamson Signmakers 10

Classement des sprintsModifier

Cycliste Équipe Points
1   Michael Schweizer   Synergy Baku Project 5
2   Graham Briggs Rapha Condor JLT 3
3   Edward Laverack Rapha Condor JLT 3

Classement par équipesModifier

Équipe Pays Temps
1 Avanti   Australie en 42 h 56 min 55 s
2 Drapac   Australie + 47 s
3 OCBC Singapore Continental   Singapour 1 min 18 s

Évolution des classementsModifier

Étape Vainqueur Classement général Classement de la montagne Classement des sprints Classement par équipes
1 Michael Vink Michael Vink Non décerné Non décerné Budget Forklifts
2 Wouter Wippert Chris Jory Michael Schweizer
3 Brenton Jones Avanti
4 Wouter Wippert Scott Thomas
5 James Oram
Classements finals Michael Vink Scott Thomas Michael Schweizer Avanti

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur cette New Zealand Cycle Classic Pos Position finale au classement général
    Indique le vainqueur du classement général     Indique le vainqueur du classement de la montagne
    Indique le vainqueur du classement de sprints     Indique un maillot de champion national ou mondial, suivi de sa spécialité
# Indique la meilleure équipe NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape, suivi du numéro
de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape, suivi du numéro de
l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais, suivi du numéro
de l'étape
DSQ Indique un coureur qui a été disqualifié de la course, suivi du numéro de
l'étape
Équipe nationale de Nouvelle-Zélande
NZL
Num Coureur Pos
1   Fraser Gough (NZL) 38e
2   James Oram (NZL) 2e
3   Thomas Scully (NZL) 41e
4   Hayden McCormick (NZL) 9e
5   Sam Friend (NZL) AB-2
Rapha Condor JLT
RCJ
Num Coureur Pos
6   Graham Briggs (GBR) 5e
7   Elliott Porter (GBR) 45e
8   Edward Laverack (GBR) 50e
9   Luke Grivell-Mellor (GBR) 51e
10   Will Stephenson (GBR) 21e
Synergy Baku Project
BCP
Num Coureur Pos
11
12   Patrick Lane (AUS) 19e
13   Daniel Klemme (GER) AB-5
14   Christoph Schweizer (GER) 37e
15   Michael Schweizer (GER)   52e
OCBC Singapore Continental
TSI
Num Coureur Pos
16   Thomas Rabou (NED) 7e
17   Rico Rogers (NZL) 56e
18   Eric Sheppard (AUS) 31e
19   Cameron Bayly (AUS) 12e
20   Ying Hon Yeung (HKG) 29e
Budget Forklifts
BFL
Num Coureur Pos
21   Michael Vink (NZL)   1er
22   Sam Horgan (NZL) 44e
23   Alex Wohler (AUS) 60e
24   Daniel Barry (NZL) 57e
25   Brodie Talbot (NZL) 62e
Satalyst Giant Racing
SGR
Num Coureur Pos
26   Patrick Shaw (AUS) 6e
27   Kane Walker (AUS) 49e
28   Theodore Yates (AUS) 61e
29   Michael Fitzgerald (AUS) 24e
30   Alex McGregor (AUS) 53e
Avanti #
APC
Num Coureur Pos
31   Benjamin Dyball (AUS) 10e
32   Taylor Gunman (NZL)   (Clm) 15e
33   Brenton Jones (AUS) 17e
34   Aaron Donnelly (AUS) 40e
35   Sam Davis (AUS) 11e
Drapac
DPC
Num Coureur Pos
36   Adam Phelan (AUS) 3e
37   Wouter Wippert (NED) 43e
38   Floris Goesinnen (NED) 27e
39   Malcolm Rudolph (AUS) 59e
40   Jai Crawford (AUS) 8e
Subaru Albion
SUB
Num Coureur Pos
41   Douglas Freeburn (AUS) 70e
42   Joshua Aldridge (NZL) 22e
43   Darcy Ellen-Norton (NZL) 67e
44   Anthony Murray (IRL) 64e
45   Keegan Aitchison (AUS) 55e
Data3 Symantec Racing
DAT
Num Coureur Pos
46
47   Alex Grunke (AUS) 68e
48   Michael Cupitt (AUS) 47e
49   Correy Edmed (AUS) 25e
50   Kyle Bridgwood (AUS) 63e
GPM
GPM
Num Coureur Pos
51   Chris Jory (AUS) 16e
52   Caleb Jones (AUS) 36e
53   Daniel Bonello (AUS) 14e
54   Jesse Ewart (AUS) 66e
55   Edward White (AUS) AB-5
Signmakers
SIG
Num Coureur Pos
56   Matthew Payne (AUS) 65e
57   James Williamson (NZL) 33e
58   Saxon Irvine (AUS) 20e
59   Logan Griffin (NZL) 28e
60   Vaughn Pretorius (NZL) DSQ-4
MCS Mobile Communications
MCS
Num Coureur Pos
61   Daniel Molyneux (NZL) 18e
62   Niklas Ansorge (NZL) 46e
63   Callum Gordon (NZL) AB-4
64   Alex Heaney (NZL) 54e
65
Total-Pos-SBA Accountants
TOT
Num Coureur Pos
66   Reon Nolan (NZL) 72e
67   Richard Lawson (NZL) 30e
68   Scott Thomas (NZL)   48e
69   Daniel Whitehouse (NZL) 4e
70   Nick Ross (NZL) 77e
Hydr8 ZERO
HYD
Num Coureur Pos
71   Stuart Holder (NZL) 80e
72   Yuri Cowan (NZL) 81e
73   Toby Atkins (NZL) 35e
74   Chad Gordon Elliston (NZL) 69e
75   Karl Postlewaight (NZL) 83e
Armstrong Motor Group
ARM
Num Coureur Pos
76   Scott Ambrose (NZL) 32e
77   Paul Odlin (NZL) 42e
78
79   Tim Rush (NZL) 34e
80   Ryan Wills (NZL) 13e
Rocket Switch
ROC
Num Coureur Pos
81   Lee Evans (NZL) DSQ-4
82   Rhys Tait (NZL) 73e
83   Jason Thomason (NZL) 75e
84   Scott Mullaly (NZL) 23e
85   Sam Phipps (NZL) 78e
Corratec Bikes
COR
Num Coureur Pos
86   Josh Page (NZL) AB-3
87   Ben Earnshaw (NZL) 82e
88   Sam Lindsay (NZL) AB-2
89
90   Nick Bane (NZL) 26e
Meridian
MER
Num Coureur Pos
91   Garyson Napier (NZL) 39e
92   Ben Wortelboer (NZL) AB-4
93   Mikey McCallum (NZL) 76e
94   Roger Grierson (NZL) 79e
95   Luke McDermott (NZL) AB-2
Capital Cycles
CAP
Num Coureur Pos
96   Paddy Daly (NZL) AB-5
97   Boris Clark (NZL) 58e
98   Matthew Markby (NZL) 74e
99   Jonathan Hazelton (NZL) 71e
100   Pete Smits (NZL) AB-5

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Michael Vink le général et James Oram la dernière étape », sur 100pour100-velo.com,
  2. a b et c « Nouvelle-Zélande : Vinkinator le Retour », sur directvelo.com,
  3. « Présentation des équipes et des étapes », sur 100pour100-velo.com,
  4. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II : Epreuves sur Route - Article 2.1.005 Épreuves internationales et participation », sur uci.ch (consulté le )
  5. « Michael Vink remporte le prologue », sur 100pour100-velo.com,
  6. « Wouter Wippert au sprint », sur 100pour100-velo.com,
  7. « Brenton Jones au sprint », sur 100pour100-velo.com,
  8. « Wippert à nouveau à l'honneur », sur 100pour100-velo.com,

Liens externesModifier