Nestor Burma et le Monstre

roman de Léo Malet

Nestor Burma et le Monstre
Auteur Léo Malet
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman policier
Éditeur S.E.P.E.
Lieu de parution Paris
Date de parution 1946
Nombre de pages 185
Série Nestor Burma
Chronologie

Nestor Burma et le Monstre est un roman policier français de Léo Malet, paru en 1946 aux éditions S.E.P.E. Il s’agit du quatrième roman de la série ayant pour héros le détective Nestor Burma.

RésuméModifier

En ce mois d'août 1937, l'agence Fiat Lux tourne au ralenti. Burma et ses deux adjoints, Zavatter et Reboul, ainsi qu'Hélène Chatelain, la secrétaire, n'ont guère de travail. Le phénomène s'explique en partie par la concurrence d'un certain René Galzat, journaliste de formation, qui se prend pour « un nouveau Rouletabille »[1] et se fait fort d'apporter une solution aux énigmes qui embarrassent la police depuis qu'il a mis en lumière, dans une série d'articles au journal Le Crépuscule, l'escroquerie du faux baron James de Helcourt. Bientôt, Burma et Galzat vont croiser le fer.

Burma reçoit la visite à son bureau de Jacques Kessel, un adolescent de 15 ans qui a pris le contrôle, avec une bande de gamins, de la vente des journaux à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis. Il affirme au détective qu'on lui a tué deux membres de son "gang", dont Jean Tanneur, que son père aurait empoisonné avec des chocolats à l'arsenic.

À Saint-Ouen, l'inspecteur Faroux est déjà à pied d'œuvre. Il considère que Ferdinand Tanneur, un ancien ingénieur alcoolique, devenu simple chauffeur de taxi, est le meurtrier, notamment parce qu'il a des connaissances au rayon du macabre, n'hésitant pas à citer Edgar Allan Poe pendant son interrogatoire, et qu'il fréquente Paoli, le chef d'une bande de gangsters corses de Montmartre. Galzat, au contraire, croit que cette affaire du jeune Tanneur relève du docteur Blouvette-Tanguy, responsable du permis d'inhumer et soucieux d'appliquer ses théories fumeuses exposées dans une brochure intitulée La Propreté nécessaire.

Burma va toutefois plus loin et révèle que le vrai coupable visait l'épouse du docteur et que le jeune Tanneur n'est qu'une victime du hasard.

ÉditionsModifier

  • S.E.P.E., 1946
  • Fleuve noir, Les Nouveaux Mystère de Paris no 16, 1984
  • Éditions Robert Laffont, collection Bouquins, 1986 ; réédition en 2006
  • 10-18, Grands détectives no 2004, 1989
  • Fleuve noir, Les Aventures de Nestor Burma no 4, 1990

Adaptation à la télévisionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jacques Baudou, Les Nombreuses Vies de Nestor Burma, p. 55.

SourcesModifier

Liens externesModifier