Navratri

fête hindoue qui célèbre, durant neuf nuits et dix jours, neuf formes de la Shakti

Navratri ou Navaratri (sanskrit : नवरात्रि, littéralement : « neuf nuits ») est une fête hindoue qui célèbre durant neuf nuits et dix jours des formes diverses de la Shakti, l'Énergie féminine divine, principalement la déesse Durga qui est très fêtée dans l'est de l'Inde durant cette période. Dans le sud, c'est Sarasvati qui est mise à l'honneur. Dans le nord, il n'est pas rare de voir une célébration consacrée au livre épique, le Ramayana[1].

Représentation du Yantra des neuf formes de la déesse Durga (Nava-Durga) à Varanasi (Bénarès).

Formes de la ShaktiModifier

CélébrationModifier

La fête débute pendant le mois d'āshwin, qui correspond aux mois de septembre et d'octobre du calendrier grégorien, et dure généralement neuf nuits et dix jours. Cependant, les dates étant déterminées précisément par le calendrier lunaire hindou, la durée de la fête peut varier d'un jour, en plus ou en moins.

Navaratri est célébrée de différentes manières dans toute l'Inde. Dans le nord du pays, cette fête est commémorée avec beaucoup de ferveur en jeûnant et en rendant grâce à la Déesse Mère sous ses différentes formes.

Dans l'État du Gujarat, Navrati est célébrée avec une danse traditionnelle appelée Garbâ, lors de laquelle les femmes, portant sur la tête des représentations de temples, évoluent en cercle et chantent en chœur.

Dans l'État du Bengale-Occidental, et notamment à Calcutta, ce sont les quatre derniers jours de Navratri qui sont particulièrement célébrés sous le nom de « Durga Puja ». Des idoles de la déesse Durga la représentant en train de tuer le démon Mahîshâsura sont exposées dans les temples et les lieux publics. Après quatre jours d'adoration, lors desquels les dévots espèrent santé et prospérité, elles sont immergées lors d'une procession.

 
Préparation pour Navaratri.

Navrati est également une période d'introspection et de purification, et c'est traditionnellement une époque propice au lancement de nouvelles entreprises. Elle est divisée en groupes de trois jours d'adoration, les fidèles recherchant la bénédiction des trois aspects de l'énergie féminine divine, d'où les neuf jours de célébration.

Les célébrations dans le Sud de l'Inde prennent beaucoup de formes. On prie la déesse "Chamundeshwari" et on expose des statuettes et des jouets colorés dans sa maison.

Il existe une légende qui explique cette tradition. Un jour, la déesse Durga avait besoin de beaucoup de pouvoir pour tuer le démon Mahishasura, donc tous les autres dieux lui donnèrent leurs pouvoirs à Durga. Ensuite ils se tinrent tous debout comme les statuettes. 

De plus, le Vijayadasami est considéré comme une journée propice 

Trois premiers joursModifier

La Déesse Mère est invoquée sous la forme spirituelle de Durga pour détruire toutes les impuretés, les vices et les défauts.

Trois jours suivantsModifier

La Déesse Mère est adorée sous la forme de Lakshmi, dans certains états de l'Inde, considérée comme ayant le pouvoir de donner à ses fidèles la richesse infinie.

Trois derniers joursModifier

Les trois derniers jours sont dédiés, dans certains États de l'Inde, à l'adoration de la déesse de la sagesse, Sarasvatî afin de connaître tous les succès dans la vie.

Le dixième jour (Vijayadasmi) de Navrati, on célèbre Dussehra (« Victoire du dixième jour »), lors de laquelle une effigie de Râvana est brûlée pour célébrer la victoire du bien (représenté par Râma) sur le mal.

RéférencesModifier

  1. Encyclopedia of Hinduism par C.A. Jones et J.D. Ryan publié par Checkmark Books, pages 308 et 309, (ISBN 0816073368)


Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :