NGC 4993
Image illustrative de l’article NGC 4993
NGC 4993
La kilonova AT 2017gfo, observée par Hubble, très probablement issue de la fusion d'étoiles à neutrons[2].
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Hydre
Ascension droite (α) 13h 09m 47,2s[3]
Déclinaison (δ) −23° 23′ 4″
Magnitude apparente (V) 12,4
Décalage vers le rouge 0,009

Localisation dans la constellation : Hydre

(Voir situation dans la constellation : Hydre)
Hydra IAU.svg
Astrométrie
Distance environ 40,0 Mpc (∼130 millions d'a.l.)
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire[1]
Type de galaxie E/S0
Découverte
Découvreur(s) William Herschel
Date 26 mars 1789[1]
Liste des objets célestes

NGC 4993[a] est une galaxie lenticulaire située, à environ 130 millions d'années-lumière[5], dans la constellation de l'Hydre. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel le 26 mars 1789[1].

Fusion d'étoilesModifier

Le , le passage d'ondes gravitationnelles en provenance de la galaxie est détecté par les interféromètres LIGO et Virgo. Le signal est référencé sous la dénomination GW170817.

Environ 2 secondes plus tard, le télescope spatial Fermi enregistre un sursaut gamma (GRB 170817A), suivi de l'émission d'ondes radio, observées en détail pendant plusieurs jours à l'aide des radiotélescopes VLA et VLBA[6].

L'ensemble de ces signaux est interprété comme le témoignage de la fusion de deux étoiles à neutrons. Il s'agit de la première détection d'ondes gravitationnelles pour laquelle une contrepartie électromagnétique a été observée[5].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Également cataloguée sous la référence NGC 4994[4].

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le 23 octobre 2017)
  2. (en) Stefano Valenti et al., « The Discovery of the Electromagnetic Counterpart of GW170817: Kilonova AT 2017gfo/DLT17ck », The Astrophysical Journal Letters, vol. 848, no 2,‎ , p. L24 (ISSN 2041-8205, lire en ligne)
  3. (en) Deep Sky Observer's Companion – the online database, « DOCdb - NGC 4993 », sur www.docdb.net (consulté le 20 octobre 2017).
  4. « NGC 4994 », sur u-strasbg.fr
  5. a et b Sean Bailly, « Ondes gravitationnelles : un signal d’un nouveau type détecté », sur pourlascience.fr, (consulté le 14 décembre 2017)
  6. Lucas Streit, « Un jet supraluminique trahit la fusion d'étoiles à neutrons », Pour la science, no 493,‎ , p. 8 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

      •  NGC 4985  •  NGC 4986  •  NGC 4987  •  NGC 4988  •  NGC 4989  •  NGC 4990  •  NGC 4991  •  NGC 4992  •  NGC 4993  •  NGC 4994  •  NGC 4995  •  NGC 4996  •  NGC 4997  •  NGC 4998  •  NGC 4999  •  NGC 5000  •  NGC 5001