NGC 4076

galaxie

NGC 4076 est une galaxie spirale située dans la constellation de la Chevelure de Bérénice à environ 283 millions d'années-lumière. NGC 4076 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.

NGC 4076
Image illustrative de l’article NGC 4076
La galaxie spirale NGC 4076
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Chevelure de Bérénice
Ascension droite (α) 12h 04m 32,5s[1]
Déclinaison (δ) 20° 12′ 18″ [1]
Magnitude apparente (V) 13,5[2]
14,3 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,0 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 0,9 × 0,8[2]
Décalage vers le rouge 0,020728 ± 0,000020[1]
Angle de position 75°[2]

Localisation dans la constellation : Chevelure de Bérénice

(Voir situation dans la constellation : Chevelure de Bérénice)
Coma Berenices IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 6 214 ± 6 km/s [3]
Distance 86,8 ± 6,0 Mpc (∼283 millions d'a.l.)[4]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale
Type de galaxie Sa[1] Sab[2],[5] Sb[6]
Dimensions 74 000 a.l.[7]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[5]
Date [5]
Désignation(s) PGC 38209
UGC 7061
MCG 3-31-34
CGCG 98-46
CGCG 128-12
IRAS 12019+2029 [2]
Liste des galaxies spirales

NGC 4076 présente une large raie HI et c'est une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés[1].

SupernovaModifier

Deux supernovas ont été découvertes dans NGC 4076 : SN 2007M et SN 2011bc.

SN 2007MModifier

Cette supernova a été découverte le par N. Lee et W. Li dans le cadre du programme LOSS (Lick Observatory Supernova Search) de l'observatoire Lick[8]. Cette supernova était de type Ia[9].

SN 2011bcModifier

Cette supernova a été découverte le par l'astronome amateur britannique Ron Arbour[10] et par l'astronome japonais Nobuhisa Kojima. Cette supernova était de type Ia[11].

Groupe de NGC 4065Modifier

NGC 4076 fait partie d'un trio de galaxies, le groupe de NGC 4065. Les deux autres galaxie du trio sont NGC 4065 et NGC 4092[12].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 4076 (consulté le )
  2. a b c d e f et g (en) « Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke » (consulté le )
  3. On obtient la vitesse radiale d'une objet céleste à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage Doppler (redshift ou bleushift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  4. On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble-Lemaître : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc). L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  5. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  6. (en) « NGC 4076 sur HyperLeda » (consulté le )
  7. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  8. (en) « Electronic Telegram No. 816 » (consulté le )
  9. (en) « Bright Supernovae - 2007 » (consulté le )
  10. (en) « Ron Arbour, South Wonston (near Winchester, England), United Kingdom » (consulté le )
  11. (en) « Bright Supernovae - 2011 » (consulté le )
  12. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

      •  NGC 4068  •  NGC 4069  •  NGC 4070  •  NGC 4071  •  NGC 4072  •  NGC 4073  •  NGC 4074  •  NGC 4075  •  NGC 4076  •  NGC 4077  •  NGC 4078  •  NGC 4079  •  NGC 4080  •  NGC 4081  •  NGC 4082  •  NGC 4083  •  NGC 4084