NGC 3751

galaxie

NGC 3751
Image illustrative de l’article NGC 3751
La galaxie lenticulaire NGC 3751.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Lion
Ascension droite (α) 11h 37m 53,8s[1]
Déclinaison (δ) 21° 56′ 11″ [1]
Magnitude apparente (V) 14,4[2]
15,3 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 11,90 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 0,5 × 0,2[2]
Décalage vers le rouge 0,031335 ± 0,000130[1]
Angle de position [2]

Localisation dans la constellation : Lion

(Voir situation dans la constellation : Lion)
Leo IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 9 394 ± 39 km/s [4]
Distance 131,2 ± 9,5 Mpc (∼428 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie E4[1] E-S0[2],[6],[7]
Dimensions 62 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) Ralph Copeland[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 36017
UGC 6601 MCG 4-28-9
HCG 57F[2]
Arp 320[9]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 3751 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation du Lion à environ 428 millions d'années-lumière de la Voie lactée. NGC 3751 a été découverte par l'astronome britannique Ralph Copeland en 1874.

Une mesure non basée sur le décalage vers le rouge (redshift) donne une distance d'environ 138,000 Mpc (∼450 millions d'a.l.)[10]. L'incertitude sur cette valeur n'est pas donnée sur la base de données NED et elle est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage[5].

Septette de CopelandModifier

NGC 3751 fait partie du septette de Copeland, sept galaxies découvertes par Copeland en 1874. Les six autres membres de ce groupe de galaxies sont NGC 3745, NGC 3746, NGC 3748, NGC 3750, NGC 3753 et NGC 3754.

 
Les galaxies du septette de Copeland par Adam Block (Observatoire du mont Lemmon/Université de l'Arizona).

Halton Arp a aussi remarqué les sept galaxies de ce groupe dans un article publié en 1966[9]. Le groupe est désigné comme Arp 320 et Arp leur a toutefois ajouté la galaxie PGC 36010[6]. La base de données NASA/IPAC indique que NGC 3751 fait partie du groupe de Halton Arp 320, mais cette galaxie n'apparaît pas sur la photographie publiée par Arp[11]. C'est sans doute pour cette raison que les autres sources consultés n'inclut pas NGC 3751 dans le groupe Arp 320.

Ce groupe a aussi fait l'objet d'une observation par Paul Hickson (de) et il l'a inclus dans un article publié en 1982[12]. Il est donc aussi connu sous le nom de groupe compact de Hickson 57. NGC 3751 y est désigné comme HCG 57F[2].

 
Les galaxies du groupe Arp 320. PGC 36010 s'ajoute au 7 galaxies du septette de Copeland.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3751 (consulté le )
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 3700 à 3799 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation  
  4. On obtient la vitesse radiale d'une objet céleste à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage Doppler (redshift ou bleushift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble-Lemaître : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc). L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b c et d (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  7. (en) « NGC 3751 sur HyperLeda » (consulté le )
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. a et b (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour Arp 320 (consulté le )
  10. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  11. (en) « Arp 320 sur le site du professeur Seligman » (consulté le )
  12. (en) Paul Hickson, « Systematic properties of compact groups of galaxies », Astrophysical Journal, vol. 255,‎ , p. 382–391 (DOI 10.1086/159838, Bibcode 1982ApJ...255..382H)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

      •  NGC 3743  •  NGC 3744  •  NGC 3745  •  NGC 3746  •  NGC 3747  •  NGC 3748  •  NGC 3749  •  NGC 3750  •  NGC 3751  •  NGC 3752  •  NGC 3753  •  NGC 3754  •  NGC 3755  •  NGC 3756  •  NGC 3757  •  NGC 3758  •  NGC 3759