NGC 1255

galaxie

NGC 1255
Image illustrative de l’article NGC 1255
La galaxie spirale intermédiaire NGC 1255
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Fourneau
Ascension droite (α) 03h 13m 32,0s[1]
Déclinaison (δ) −25° 43′ 31″ [1]
Magnitude apparente (V) 10,9[2]
11,4 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,54 mag/am2[2]
Dimensions apparentes (V) 4,2 × 2,7[2]
Décalage vers le rouge +0,005624 ± 0,000010[1]
Angle de position 123°[2]

Localisation dans la constellation : Fourneau

(Voir situation dans la constellation : Fourneau)
Fornax IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 1 686 ± 3 km/s [1]
Distance 22,74 ± 1,60 Mpc (∼74,2 millions d'a.l.)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie spirale intermédiaire
Type de galaxie SAB(rs)bc[1] SBbc[2] SAB(rs)bc?[3]
Dimensions environ 28,12 kpc (∼91 700 a.l.)[1]
Découverte
Découvreur(s) Edward Barnard[3]
Date [3]
Désignation(s) PGC 12007
MCG -4-8-50
UGCA 60
ESO 481-13
AM 0311-255
IRAS 03113-2554 [2]
Liste des galaxies spirales intermédiaires

NGC 1255 est une galaxie spirale intermédiaire située dans la constellation du Fourneau. Sa vitesse par rapport au fond diffus cosmologique est de 1 542 ± 11 km/s, ce qui correspond à une distance de Hubble de 22,7 ± 1,6 Mpc (∼74 millions d'a.l.)[1]. NGC 1255 a été découvert par l'astronome américain Edward Emerson Barnard en 1883.

La classe de luminosité de NGC 1255 est II-III et elle présente une large raie HI[1].

À ce jour, plus d'une trentaine de mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 17,925 ± 4,202 Mpc (∼58,5 millions d'a.l.)[4], ce qui est à l'intérieur des valeurs de la distance de Hubble.

NGC 1255 par le télescope spatial Hubble.

SupernovaModifier

La supernova SN 1980O a été découverte dans NGC 1255 le par l'astronome allemand Hans-Emil Schuster à l'Observatoire européen austral[5]. Le type de cette supernova n'a pas été déterminé[6].

Groupe de NGC 1255Modifier

NGC 1255 est la galaxie la plus grosse d'un groupe d'au moins sept galaxies qui porte son nom. Les six autres galaxies du groupe de NGC 1255 sont NGC 1201, NGC 1302, ESO 480-25, ESO 481-14, ESO 481-18, et ESO 481-19[7].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h et i (en) « Results for object NGC 1255 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le ).
  2. a b c d e f et g « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 1200 à 1299 »
  3. a b et c (en) Courtney Seligman, « Celestial Atlas Table of Contents, NGC 1255 » (consulté le ).
  4. « Your NED Search Results, Distance Results for NGC 1255 », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  5. (en) « Central Bureau for Astronomical Telegrams, IAUC 3559: SN IN NGC 1255; 1980s » (consulté le )
  6. (en) « Other Supernovae images » (consulté le )
  7. « Une liste des groupes de galaxies proches, Un Atlas de l'Univers, Richard Powel » (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

      •  NGC 1247  •  NGC 1248  •  NGC 1249  •  NGC 1250  •  NGC 1251  •  NGC 1252  •  NGC 1253  •  NGC 1254  •  NGC 1255  •  NGC 1256  •  NGC 1257  •  NGC 1258  •  NGC 1259  •  NGC 1260  •  NGC 1261  •  NGC 1262  •  NGC 1263