Néjib Khattab

animateur tunisien de télévision et de radio

Néjib Khattab
Date de naissance
Lieu de naissance Tataouine (Tunisie)
Date de décès (à 44 ans)
Émissions Alwan wa ajwaa
Yaoum said
Khamsa ala khamsa
Laou samahtom
Sahriya al fadhaeya

Néjib Khattab (arabe : نجيب الخطاب), né le à Tataouine et décédé le , est un animateur de télévision et de radio tunisien.

BiographieModifier

Il commence sa carrière à la radio-télévision tunisienne dans le domaine sportif en commentant notamment les matchs de l'équipe nationale à l'occasion de la coupe du monde de football 1978[1].

Il connaît un important succès dans les années 1980 et 1990 en animant des émissions radiophoniques, dont Alwan wa ajwaa et Yaoum said, et en produisant et animant les émissions télévisées du samedi soir et du dimanche, dont Khamsa ala khamsa, Laou samahtom et Sahriya al fadhaeya. Considéré comme le pionnier du direct et des variétés dans les télévisions arabes, il est le révélateur pour le public tunisien de nombreux chanteurs arabes, dont Kadhem Saher, Pascale Machaalani, Assala Nasri, Majida El Roumi[1], George Wassouf, Nour Mhanna, Mayada El Hennawy[1], et tunisiens, dont Saber Rebaï, Najet Attia et Amina Fakhet.

Orphelin dès son jeune âge, il est connu par son attachement particulier à sa mère : il commence chacune de ses émissions par sa célèbre phrase Ma ridha allah ella bi ridha alwalidain.

Il meurt d'une crise cardiaque soudaine, le jour où il devait présenter une émission dans la soirée. Sa mort surprend le monde arabe et la famille culturelle tunisienne.

Le , l'Établissement de la télévision tunisienne lance une émission dans un nouveau studio qui porte son nom.

RéférencesModifier

  1. a b et c « Il y a 18 ans disparaissait Néjib Khattab, l'icône de l'animation télévisée », sur tuniscope.com, (consulté le 28 février 2021).