Myristoylation

association de la fonction acide carboxylique (COOH) d'un acide myristique (acide gras à 14 carbones) et d'un groupement amine forme une liaison amide au niveau N-terminal d'un acide aminé glycine

L'association de la fonction acide carboxylique (COOH) d'un acide myristique (acide gras à 14 carbones) et d'un groupement amine forme une liaison amide au niveau N-terminal d'un acide aminé glycine. Elle permet la fixation d'une protéine sur la face intracellulaire de la membrane plasmique d'une cellule.

Mécanisme de la myristoylation
Acide myristique (ou acide tétradécanoïque)

C'est une modification co-traductionelle qui s'effectue dans le réticulum endoplasmique rugueux. Cette réaction est irréversible. Il est possible d'observer cela pour les protéines de l'enveloppe du virus VIH.