Muscle soléaire accessoire

Muscle soléaire accessoire

Le muscle soléaire accessoire est le muscle accessoire le plus commun au niveau de la cheville[1]. Il est souvent trouvé de façon fortuite et donc présent de façon asymptomatique[2]. Il fut décrit dans la littérature médicale à partir de la fin du XIXe siècle.

Description modifier

Ce muscle surnuméraire prend son origine au niveau de la face antérieure du muscle soléaire, au niveau de l'aponévrose des muscles profonds de la jambe ou de la face postérieure du tibia. Il descend le long de la jambe et s'insère sur le tendon calcanéen ou sur le calcanéum.

Selon les études, il est présent chez 2 à 8% de la population[3]. Cliniquement, le soléaire accessoire peut être associé à des douleurs et à un œdème pendant les périodes d'exercice prolongé[4].

Notes et références modifier

  1. Ly et Bui-Mansfield, « Anatomy of and Abnormalities Associated with Kager's Fat Pad », American Journal of Roentgenology, vol. 182, no 1,‎ , p. 147–154 (PMID 14684529, DOI 10.2214/ajr.182.1.1820147)
  2. J. -F. Kouvalchouk, J. Lecocq, J. Parier et M. Fischer, « Le muscle soléaire accessoire: À propos de 21 observations et revue de la literature », Revue de Chirurgie Orthopédique et Réparatrice de l'Appareil Moteur, vol. 91, no 3,‎ , p. 232–238 (ISSN 0035-1040, DOI 10.1016/S0035-1040(05)84309-0, lire en ligne, consulté le )
  3. Elsevier Masson, « cases-a The accessory soleus muscle: a report of 21 cases and a review of the literature », sur EM-Consulte (consulté le )
  4. (en) A. Christodoulou, I. Terzidis, K. Natsis et I. Gigis, « Soleus accessorius, an anomalous muscle in a young athlete: case report and analysis of the literature », British Journal of Sports Medicine, vol. 38, no 6,‎ , e38–e38 (ISSN 0306-3674 et 1473-0480, PMID 15562153, DOI 10.1136/bjsm.2004.012021, lire en ligne, consulté le )

Liens externes modifier