Ouvrir le menu principal

Muséum d'histoire naturelle de Nîmes

musée de la ville de Nîmes, dans le département du Gard et la région Languedoc-Roussillon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Muséum d'histoire naturelle et MHNN.
Muséum d'histoire naturelle de Nîmes
Informations générales
Type
musée municipal
Visiteurs par an
37 294 (2014)
35 716 (2015)
39 595 (2016)[1]
Site web
Collections
Collections
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
13 Boulevard Amiral Courbet
30000 Nîmes
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nîmes
voir sur la carte de Nîmes
Red pog.svg

Le muséum d'histoire naturelle de Nîmes est un musée de la ville de Nîmes, dans le département du Gard et la région Occitanie. Il s'agit de l'un des deux muséums du Languedoc. Il se classe au sixième rang national pour la richesse de ses collections.

Sommaire

HistoriqueModifier

Inauguré en 1895 et installé autour d'un cloître et d'une chapelle classée du XVIIe siècle, il couvre tous les domaines des sciences de l'homme. Dans l'attente d'une totale rénovation, trois thématiques sont présentées au public : la préhistoire, l'ethnographie et la zoologie.

Aujourd'hui, le muséum d'histoire naturelle de Nîmes regroupe trois entités : le muséum d'histoire naturelle, le planétarium et l'École de l'ADN. Les expositions temporaires et les nombreux ateliers pédagogiques et scientifiques font du site nîmois un haut lieu de la culture scientifique régionale.

CollectionsModifier

{{Le Muséum de Nîmes possède des collections de zoologie (mammifères, oiseaux, poissons, arthropodes), de préhistoire locale (du Moustérien à l'age du Bronze), de l'ethnologie, et de géologie. Ces collections ont été fondées à partir des collections de savants locaux des 18° et 19°s comme J.F Séguier, Emilien Dumas, Jean Crespon etc. Les objets d'ethnologie ont été rapportés entre la fin du 19°s et les années 30.Ils couvrent l'Afrique, l'Océanie et l'Asie (non exposée). La salle d'ethnologie a été ouverte dans ces années 30 et la volonté des conservateurs successifs a été de garder la salle comme un musée dans le musée. Il y a aussi quelques objets d'ethnologie locale. Les salles de zoologie et de Préhistoire ont été rénovées; celle de zoologie présente les animaux de la salle selon la phylogénie. Les salles de Préhistoire au RDC a été rénovée en 2016.Enfin, les expositions temporaires se déroulent dans une galerie voisine sur le boulevard Amiral Courbet, la galerie Jules Salles; elles sont payantes (gratuites sous conditions).Elles abordent des thèmes variés et actuels ( la biodiversité, l'homme de Néandertal, actuellement "Tous savants") et sont l'occasion pour l'équipe du Muséum de sortir des éléments des réserves. }}

FréquentationModifier

Chiffres de fréquentation du muséum (2001-2016)[1]
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
32 266 29 212 24 376 26 995 36 281 45 341 60 504 50 329 58 591 65 417 49 958 45 784 53 809 37 294 35 716 39 595

ConservateursModifier

  • 1895-1902 : Stanislas Clément[2]
  • 1902-1912 : Galien Mingaud
  • 1912-1923 : Gustave Cabanès[3]
  • 1923-1940 : Paul Marcelin
  • 1940-1944 : Emmanuel Passemard
  • 1944-1959 : Paul Marcelin
  • 1959-1995 : René Jeantet
  • 1995-1997 : Jacqueline Jeantet
  • 1997-2004 : Luc Gomel
  • depuis 2004 : Adeline Tardieu-Rouilly

La Société d'étude des sciences naturelles de Nîmes et du GardModifier

Société d'étude des sciences naturelles de Nîmes et du Gard
Histoire
Fondation
Cadre
Sigle
SESNNG 
Type
Siège social
Muséum d'histoire naturelle de Nîmes 
Pays
Organisation
Fondateur
Gabriel Féminier (d) 
Président
Marie-Anne Gayraud (d) 
Publication
Site web
Identifiants
RNA

Le muséum abrite le siège de la Société d'étude des sciences naturelles de Nîmes et du Gard[4] (SESNNG), fondée le par Gabriel Féminier[5]. Elle publie depuis 1873 un Bulletin[6]. Elle est à l'origine du muséum en 1895[5].

Ses présidents sont successivement :

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier