Ouvrir le menu principal
Musée d'art moderne et contemporain de Nusantara
Informations générales
Ouverture
Dirigeant
Thomas J. Berghuis
Site web
[museummacan.org museummacan.org]
Collections
Provenance
Collection de Haryanto Adikoesoemo
Nombre d'objets
800
Localisation
Pays
Subdivision administrative
Adresse
AKR Tower, Jalan Panjang No.5, Kebon Jeruk, RT.11/RW.10, Kb. Jeruk, Kota Jakarta Barat, Daerah Khusus Ibukota Jakarta
Coordonnées

Le Musée d'art moderne et contemporain de Nusantara (en anglais Museum of Modern and Contemporary Art in Nusantara ou MACAN) est un musée de Jakarta inauguré en 2017 et consacré à l'art moderne et contemporain.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le musée est l'aboutissement d'un rêve de dix ans d'un homme d'affaires et collectionneur indonésien, Haryanto Adikoesoemo. Sa première collection d'art a été balayée par la crise financière asiatique de 1997 et 1998, où sa famille a presque tout perdu. Il a alors vendu toutes les peintures et pièces acquises, y compris un Auguste Renoir et un Pablo Picasso. Mais l'argent récupéré l'a convaincu que la peinture pouvait être non seulement une passion, mais aussi un investissement financier intéressant. Il s'est remis à acquérir dans les années 2000, mais délaissant les impressionnistes et les oeuvres du début du XXe siècle, dont les prix avaient encore montés, il s'est intéressé à l'art contemporain[1].

C'est le premier musée consacré à l'art moderne et contemporain à Jakarta. « Je veux que le Musée MACAN développe et fasse progresser la compréhension des Indonésiens sur l'art et l'appréciation de l'art », indique Haryanto Adikoesoemo. « Je veux aussi que ce musée aide à la pollinisation croisée avec l'Indonésie et le monde, pour fournir une plate-forme pour l'art indonésien international et pour amener l'art international en Indonésie. » poursuit-il.

Thomas J. Berghuis, ancien conservateur de l'art chinois au Musée Guggenheim de New-York, est engagé comme directeur du musée en janvier 2016[2],[3].Le 4 novembre 2017, ce musée ouvre ses portes au public[1].

Macan signifie «tigre» en indonésien[4].

Collection permanenteModifier

La collection permanente initiale, 800 œuvres contemporaines et modernes [1]. Outre des œuvres indonésiennes, cette collection comprend aussi des créations de Jeff Koons, Ai Weiwei, Yayoi Kusama, Robert Rauschenberg, ou encore, par exemple, de Gerhard Richter[3],[4]. Les oeuvres d'artistes indonésiens s'étendent du XIXe siècle à la période contemporaine[4].

LocalisationModifier

Le musée est situé dans le district de Kebon Jeruk, à l'ouest de Jakarta. Il occupe un étage d'un bâtiment dans un projet de développement plus vaste qui comprend des bureaux, des appartements, un hôtel et une aire commerciale. Haryanto Adikoesoemo souhaite que les revenus provenant des volets du projet participe aux moyens financiers dont cette institution culturelle nouvelle disposera pour son exploitation[2]. Le nom mentionne le terme de Nusantara, sous lequel les Indonésiens désignent leur archipel[2].

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) Jon Emont, « Thanks to One Man’s Collection, Jakarta Now Has a World-Class Museum », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c (en) Amy Qin, « Indonesia’s First International Modern Art Museum to Open in 2017 », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Philippe Trétiack, « Museum of Modern and Contemporary Art in Nusantara (MACAN) », Beaux Arts (magazine), no 393,‎ , p. 52
  4. a b et c (en) Melissa Gronlund, « Museum Macan: Indonesia's first international museum of contemporary art set to open », The National,‎ (lire en ligne)