Musée Jules-Verne

musée français

Le musée Jules-Verne est un musée français de Nantes, fondé en 1978 et consacré à l'écrivain Jules Verne (1828-1905), originaire de cette ville.

Musée Jules-Verne
Musée Jules Verne.jpg
Informations générales
Ouverture
Site web
Collections
Collections
Livres, manuscrits, documents, extraits des œuvres et illustrations, affiches, portraits de Jules Verne, jeux et objets...
Localisation
Pays
Commune
Adresse
3, rue de l'Hermitage
44100 Nantes
Coordonnées
Localisation sur la carte de la Loire-Atlantique
voir sur la carte de la Loire-Atlantique
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nantes
voir sur la carte de Nantes
Red pog.svg

LocalisationModifier

Le musée située dans le quartier Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne, au 3, rue de l'Hermitage, au sommet de la butte Sainte-Anne dominant la Loire et le port, à proximité de l'« escalier Sainte-Anne » dans qui mène au quai Marquis-d'Aiguillon se trouvant en contrebas.

PrésentationModifier

Il expose des livres, des manuscrits, des documents, des extraits d'œuvres ainsi que des illustrations, des affiches, des portraits de l'écrivain, des jeux et objets lui ayant appartenu et légués par ses descendants.

HistoriqueModifier

Le musée est installé en 1978 à l'occasion du 150e anniversaire de la naissance de l'écrivain, dans une vaste maison bourgeoise construite de 1872 à 1878 par l'architecte Ernest-Marie Buron. Divisée en plusieurs appartements au cours du XXe siècle, elle est progressivement rachetée par la Ville de Nantes : en 1965, pour la partie haute, et en 1973, pour la partie basse[1].

Même si cette demeure n'a aucun lien direct avec Jules Verne ou sa famille, il est à noter cependant que ses parents possédaient bien une maison de campagne dans le Bas-Chantenay (dès 1840), non loin d'ici, laquelle est toujours visible au no 29 bis de la rue des Réformes à proximité de l'église Saint-Martin[2],[3].

Le bâtiment qui abrite le musée a été rénové en 2005, année du centenaire de la mort de Jules Verne.

Conséquence de la transformation de la communauté urbaine en métropole, il devient un équipement métropolitain le [4].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Projet de déménagementModifier

La métropole envisage le déménagement du musée sur un nouveau site à l'horizon 2024-2025 quatre fois plus grand que la maison de la rue de l'Hermitage[5], et investirait l'ancienne minoterie des « grands moulins de Loire », devenu une entrepôt loué dans les années 1940 à la Coopérative agricole de Nantes, puis transformé en immeuble de bureau dans les années 1970 sous le nom de « immeuble CAP 44 ». Ce bâtiment de béton, situé en bord de Loire face à la carrière de Miséry et du « Jardin extraordinaire », représente un caractère patrimonial important dans la mesure où il fut l'un des premiers au monde à être construit selon le procédé Hennebique en 1895[6]. Rénové dans son état d'origine, bien qu'en partie désossé, l'ancienne ancienne minoterie accueillera, outre les collections actuelles du musée enrichies par le fonds de la bibliothèque municipale de Nantes et par de nouvelles acquisitions, une bibliothèque, un restaurant et des terrasses[5],[7].

RéférencesModifier

  1. « Maison actuellement Musée Jules Verne », Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 22 juin 2015).
  2. « Maison des parents de Jules Verne », Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 22 juin 2015).
  3. Nantes et Jules Verne sur terresdecrivains.com
  4. Le stade La Beaujoire dans le giron de la métropole - Presse-Océan du 10 décembre 2014.
  5. a et b Nantes Métropole | Ville de Nantes, « Bas-Chantenay : le Cap44 deviendra une Cité de l’imaginaire dédiée à l’univers exubérant de Jules Verne », sur metropole.nantes.fr (consulté le 7 novembre 2019)
  6. Site Nantes Patrimonia, « Grands Moulins de Loire », sur patrimonia.nantes.fr (consulté le 6 novembre 2019)
  7. Presse Océan, « Nantes. Un grand musée Jules Verne en bord de Loire ouvrira vers 2024-2025 », sur Presse Océan, (consulté le 6 novembre 2019)

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :