Mouvement Ghadar

De nombreux hindus et sikhs avaient immigré à la fin du XVIIIe siècle sur la côté ouest de l'Amérique du Nord, aux USA et au Canada[1]. Ils se sont regroupés au sein d"une association dénommée Mouvement Ghadar (ou Mouvement Ghadr), afin de provoquer une rébellion en Inde contre l'empire britannique[2],[3]. Ghadar veut dire rébellion, mutinerie. Un parti politique, le parti ghadar, et un journal, l'Hindustan Ghadar, ont même été créé dans les années 1910[4]. Un temple sikh, un gurdwara, a été créé en 1908 à Vancouver et servait de lieu de rassemblement pour les sikhs et hindous qui cherchaient la liberté. Après la première guerre mondiale, des Indiens sont retournés sur le sous-continent pour soutenir une lutte contre les Britanniques. Quarante-deux d'entre eux furent arrêtés et condamnés à mort. Après la décolonisation, le mouvement Ghadar s'arrêta.

RéférencesModifier

  1. Voir Ghadar Movement dans SikhiWiki l'encyclopédie sikhe en anglais.
  2. A Popular dictionnary of Sikhism de W. Owen Cole et Piara Singh Sambhi, édition Curzon, page 67, (ISBN 0700710485)
  3. The A to Z of Hinduism, par B.M. Sullivan publié par Vision Books, pages 82 et 83, (ISBN 8170945216)
  4. The Encyclopaedia of Sikhism dirigée par Harbans Singh, tome II, pages 60 et suivantes, (ISBN 8173802041)