Moulin du Nekkersgat

Le Moulin du Nekkersgat est un moulin à eau dont l'origine remonte au XIIe siècle, situé rue Keyenbempt, n° 66 à Uccle. Entraîné par le Geleytsbeek, il servit initialement à la moulure du grain, et devint un moulin à papier au XVIIe siècle. Après une lourde campagne de restauration (2008-2013), les bâtiments servent désormais de lieu d'exposition et d'événement. Des activités artistiques, artisanales, culturelles et sociales y sont organisées par l'ASBL Le Moulin du Nekkersgat.

Moulin du Nekkersgat
Image dans Infobox.
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
lieu culturel
Style
brabançon
Construction
XIIe siècle
Propriétaire
Patrimonialité
1971
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Uccle (depuis 1970)
Adresse
rue Keyenbempt (d) et avenue Achille Reisdorff (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Le moulinModifier

La maison du meunier, la salle des machines et les dépendances, de style brabançon, forment une cour centrale.

Les plus anciennes fondations remonteraient au XIIe siècle mais c'est un acte officiel daté du qui mentionne le moulin pour la première fois ; il servait alors de moulin à grain à l'abbaye d'Affligem.

En 1636, il est cédé à la famille Huens-Mertens qui en fait un moulin à papier. Trente ans plus tard, le moulin est revendu à Jean-Baptiste Gaucheret qui le transforme en moulin à huile pour alimenter la savonnerie qu'il possédait à Bruxelles. Ses descendants exploiteront le moulin jusqu'au XXe siècle, mais à nouveau comme moulin à grain à partir de 1745.

Le moulin est désaffecté et cédé à l'état après la Première Guerre mondiale ; celui-ci le transforme pour y installer le personnel de l'Institut national des Invalides en 1926.

L'état vend le domaine à la commune d'Uccle pour un franc symbolique en 1970. Le bâtiment est classé en 1971 mais se dégrade progressivement. L'aile principale est convertie en logement ; Jean Seydel installera sa forge dans l'atelier et y fabriquera pendant 20 ans des imitations d'armes et costumes historiques pour le cinéma, le théâtre, l'opéra et la télévision[1].

Le domaineModifier

Le moulin est situé dans un espace vert de 650 m2 serré entre l'avenue Achille Reisdorff et la rue Keyenbempt et dont la commune d'Uccle et l’Institut national des invalides de guerre partagent la propriété. Le classement du site en 1977 - soutenu par une importante pétition populaire - contraria définitivement le projet de construction d'un ring Sud à ce niveau.

Restauration du moulinModifier

Dès 1992, l'état des bâtiments inquiète. La commune d'Uccle décide une campagne de travaux en 2006 en vue de transformer les bâtiments en espace culturel[2]. Les travaux commencent en 2011 avec pour objectifs principaux d'assurer la stabilité de l'immeuble, restaurer ou reconstituer les éléments patrimoniaux endommagés, restaurer le mécanisme du moulin et réaménager les abords. Le coût d'1,4 million d'euros est partagé entre la commune et la Région de Bruxelles-Capitale. La presse annonce l'achèvement des travaux en [3]. Les espaces sont désormais proposés à la location pour l'organisation d'événements.

 
Le Moulin du Nekkersgat,ici en 1975, est un moulin à eau dont l'origine remonte au XIIe siècle, situé rue Keyenbempt à Uccle

IconographieModifier

  • Uccle : Moulin du Nekkersgat anno 1362, gravure d'Henri Quittelier, 1968, 22 × 27 cm (hors cadre), 200 exemplaires, signés au crayon[4].
  • Photographies de l'état des lieux en 2006 et des travaux en cours sur le site du bureau d'architecture chargé du projet, en ligne.
  • Photo satellite GoogleView, en plein chantier, 2013.

RéférencesModifier

PresseModifier

  • Guy Bernard, Le Neckersgat [sic], musée de la ferme, La Dernière Heure, , p. 13.
  • Herman Ricour, Nekkersgatmolen : een van de drie overgebleven molens, Het Nieuwsblad, .
  • Interview de Françoise Dupuis (échevine du Logement et de la Rénovation urbaine), Wolvendael Magazine, , n° 567.
  • Guy Bernard, La rénovation du «Nekkersgat» est en vue, L'avenir.net, , en ligne.
  • M. Ch., Le moulin du Nekkersgat va revivre, , DH.be, en ligne.
  • Mathieu Colleyns, Nekkersgat en voie de rénovation, La Libre, , en ligne.
  • Émilie Haquin, Un projet de 188 lits au Nekkersgat, Le Soir, , p. 20.
  • Annick Henrotin, Le Neckersgat ucclois patauge dans l'eau sale du Geleytsbeek, Le Soir, , p. 20.
  • Annick Henrotin, Le Neckersgat ucclois recèle armes et armures des temps jadis. Maître Jean (Seydel) est à la forge et au moulin, Le Soir, .

AutresModifier

  • Lieven Denewet, Nekkersgatmolen, 2013, en ligne.
  • J.A. De Molina, De watermolen van het Neckersgat te Ukkel-Stalle tijdens de familie Gaucheret, Ucclensia, , n° 75, p. 2-4.
  • H. Crokaert, Les moulins d'Uccle, Le Folklore Brabançon, 1962, n° 155, p. 289-329.
  • Moulin de Nekkersgat, Reflexcity, en ligne.

NotesModifier

  1. Paul Wagner, Dominique Duchesnes, Tant qu'il est chaud : dans un moulin d'Uccle, un vieux forgeron lutte au corps à cœur avec le fer. Ses œuvres décorent les salons d'antiquaires ou les plateaux de cinéma, Le soir, 16 août 2002, p. 15.
  2. Arrêté du 15 février 2010 portant approbation de la délibération du 17 décembre 2009 par laquelle le conseil communal d'Uccle approuve le mode de passation et le cahier spécial des charges relatifs à la restauration du Moulin du Nekkersgat, Moniteur belge, 19 mars 2010.
  3. Nouvelle vie pour le moulin, Le Soir, 26 octobre 2013, p. 21.
  4. Vente Ferraton, 26 septembre 2009, lot 841 (voir en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier