Moulage par compression-transfert

Le moulage par compression-transfert est un procédé de mise en forme par moulage de pièces en matériaux plastiques ou composites. Ces matériaux peuvent être à base de thermoplastiques et surtout de thermodurcissables. Le moulage par compression-transfert est une technique intermédiaire entre le moulage par compression et le moulage par injection[1].

Schéma simplifié du procédé de moulage par compression-transfert.

ApplicationsModifier

Le moulage par compression-transfert est principalement utilisé pour la fabrication des poignées de casseroles, des pièces d'appareils électriques, des composants électroniques et des connecteurs.

MatièresModifier

Les principales matières plastiques mises en forme par moulage par compression-transfert sont les thermodurcissables comme les époxydes, les polyesters insaturés, les phénol-formaldéhydes, les silicones et les matériaux composites à renfort fibre à base de Bulk Molding Compound (en) (BMC)[2].

Mode opératoireModifier

Les matières premières se présentent généralement sous forme de poudres, de granulés, de semi-solides ou de préformés.

Les étapes suivantes constituent le moulage :

  • préchauffage du moule ;
  • préchauffage de la matière pour la ramollir ;
  • introduction de la matière ramollie dans une cavité d’attente ;
  • transfert, par pression, de la matière de la cavité d’attente vers le moule préchauffé à l’aide d’un poinçon à travers un canal ;
  • maintien, dans le cas des matières thermodurcissables, de la chauffe jusqu'à la fin de la cuisson (réticulation) ;
  • refroidissement du moule ;
  • ouverture du moule et récupération de la pièce.

RéférencesModifier

  1. Michel Biron, Aide-mémoire - Transformation des matières plastiques, Collection: Aide-Mémoire, Dunod / L'Usine nouvelle, 2010
  2. (en) « Introduction to Transfer Molding », eFunda