Moshe Koussevitzky

chanteur autrichien

Moshe Koussevitzky (né le à Smorgon/Smarhon, au Royaume de Pologne, actuellement en Lituanie, oblast de Grodno/Hrodna, près de Vilnius - mort le à New York) est un des plus grands chantres juifs (hazzanim) de tous les temps[1], né en Biélorussie, et vivant après la Seconde Guerre mondiale aux États-Unis.

Moshe Koussevitzky
Image dans Infobox.
Koussevitzky en 1953
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
Tessiture

Éléments biographiquesModifier

En 1920, il devient le chantre de la Synagogue Sawel de Vilnius, et en 1924, il officie à la Grande Synagogue de Vilnius.
En 1927-28, il devient le chantre de la Synagogue Tlomackie de Varsovie, où il succède à Gershon Sirota.
En 1938, il donne un spectacle au Carnegie Hall à New York.
Avec sa famille, il échappe à la Shoah en se réfugiant en Union soviétique.
Il immigre aux États-Unis en 1947.
Il devient en 1952 le chantre de la Synagogue Beth-El à Borough Park, à Brooklyn.
Il donne des concerts à travers le monde. Il est invité à Paris par le rabbin David Feuerwerker à chanter à la Synagogue des Tournelles.
Il décède le à New York et est enterré en Israël.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier