Monumento dell'indipendenza

Statue commemorative en marbre au centre de Trévise
Monumento dell'indipendenza
Palazzo dei Trecento(Est).jpg
Artiste
Luigi Borro (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Date
Matériau
Hauteur
713 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Le Monumento dell'Indipendenza[1] (en français: Monument de l'Indépendance), également connu sous le Monumento ai Morti per la Patria[2], et appelé par les habitants sous le nom populaire de Teresona[3], est une sculpture en marbre situé dans le centre historique de Trévise, dans la place de l'Indépendance, à côté du "Palazzo dei Trecento" et du palais qui est devenu le siège de la Chambre de commerce.

DescriptionModifier

La statue, œuvre de Luigi Borro[4], représente la personnification de la province de Trévise (et non pas de l'Italie contrairement à ce qui peut être cru), piétinant les chaînes de la domination des Habsbourg (l'Empire d'Autriche qui contrôla la région à la suite de la cession du traité de Campo-Formio). Dans la main droite en tenant une lance à laquelle est attaché le drapeau tricolore, en italien, tandis que la main droite porte une couronne de laurier. L'ouvrage est dédié aux patriotes trévisans du Risorgimento, décédés en 1866, lors de la troisième guerre d'indépendance qui a conduit à l'unification de Trévise et de la région vénitienne avec le Royaume d'Italie, scellé par le plébiscite de 1866 en Vénétie (it).

Le monument a une hauteur de 7,13 m jusqu'à la pointe de la lance. La colonne représente 3,30 m et la statue en marbre de Carrare a une taille de 3,83 m. Sur la base, en pierre d'Istrie, l'inscription dans le bronze : « Ai morti per la Patria, la Provincia. MDCCCLXVI » (Les morts pour la Patrie, la Province. MDCCCLXVI).

L'œuvre allégorique a été inauguré le 20 septembre 1875 avec une cérémonie publique, à laquelle a également participé le poète Giosuè Carducci.

NotesModifier

  1. (it) Antonio Caccianiga, Feste e funerali, Trévise, Luigi Zoppelli editore, (lire en ligne)
  2. (it) « Monumento ai Morti per la Patria », sur scultura.veneto.EU
  3. (it) « La Teresona », sur Lega Tumori Treviso
  4. (it) « Risorgimento a Treviso Opere e testimonianze dalle collezioni civiche. », sur Musei Civici di Treviso

BibliographieModifier

  • (it) Luigi Bailo, Treviso inaugurando il monumento ai morti per la patria ricordo della Liberazione dallo straniero — Canzone — 1875., Luigi Zoppello editore,
  • (it) Antonio Caccianiga, Feste e funerali, Treviso, Luigi Zoppelli editore, (lire en ligne)

Articles connexesModifier