Ouvrir le menu principal
Bague d'adaptation EF-EOS M et objectifs EF-M.

La monture Canon EF-M[1] est une monture d'objectif développée par Canon depuis 2012 pour sa gamme d'appareils photographiques hybrides EOS M équipés d'un capteur au format APS-C. Le système, dérivé de la monture Canon EF, fait son apparition avec le Canon EOS M, premier hybride de la marque. La marque japonaise est alors le dernier constructeur d'appareils photo à se lancer sur le marché des hybrides.

La monture est caractérisée par un tirage mécanique et un diamètre interne plus petits que les montures EF et EF-S. Cette optimisation à la taille du capteur permet de concevoir des objectifs EF-M plus petits et plus légers en adéquation avec la taille plus compacte des boîtiers hybrides EOS M. La monture peut quand même recevoir les objectifs EF et EF-S grâce à une bague d'adaptation mais l'inverse n'est pas possible. Elle n'est par contre pas compatible avec la monture RF utilisée pour les appareils photo hybrides EOS R équipés d'un capteur plein format.

HistoriqueModifier

À l'automne 2008, Panasonic et Olympus lancent les premiers appareils photographiques hybrides du marché, le Panasonic Lumix DMC-G1 et l'Olympus PEN-E-P1, tous deux équipés d'un capteur au format micro 4/3 (18 x 13,5 mm)[2]. Samsung et Sony leurs emboîtent le pas en 2010 avec le Samsung NX-10 et le couple Sony Alpha NEX-3 et NEX-5, tous trois équipés d'un capteur au format APS-C (23,6 × 15,7 mm)[3],[4]. En 2011, Pentax sort le Pentax Q doté d'un capteur 1/2,3" (6,2 x 4,6 mm)[5]. La même année, c'est au tour de Nikon de présenter sa gamme d'hybrides, les Nikon 1 équipés d'un capteur CX ou 1" (13,2 x 8,8 mm)[6]. En 2012, Fujifilm entre dans la course avec le Fujifilm X-Pro1 au capteur APS-C[7].

En , Canon est le dernier constructeur à se lancer dans le marché des appareils photo hybrides avec le Canon EOS M équipé d'un capteur APS-C (22,2 × 14,8 mm). Le boîtier inaugure une nouvelle monture d'objectif appelée EF-M[8]. Le nom de cette nouvelle monture est composé de l'abréviation EF qui signifie Electro-Focus (« mise au point électrique ») et de M qui signifierait soit Mirrorless (« Sans miroir », c'est-à-dire le terme désignant les hybrides en anglais) soit Mobility (« mobilité »). Le nom de la gamme EOS-M comprend l'abréviation EOS signifiant Electro-Optical System (« Système électro-optique »).

CaractéristiquesModifier

La monture EF-M est à fixation par baïonnette, comme toutes les autres montures modernes. Son tirage mécanique, c'est-à-dire la distance entre l'extrémité de la monture de l'objectif et le capteur de l'appareil, est de seulement 18 mm — contre 44 mm pour les montures EF et EF-S — grâce à la suppression du miroir mobile caractéristique du reflex. Son diamètre interne est de seulement 47 mm — contre 54 mm pour les montures EF et EF-S — car la monture est optimisée pour le capteur de format APS-C (22,3 × 14,9 mm), plus petit que le plein format (24 x 36 mm)[9],[10]. La connexion entre l'objectif et le boîtier se fait à l'aide de neuf contacteurs électriques — contre huit pour les montures EF et EF-S.

Les caractéristiques de cette monture la rapproche des montures d'appareils hybrides concurrents comme la monture Sony E (18 mm / 46,1 mm), la monture Fujifilm X (17,7 mm / 44 mm) et le système Micro 4:3 (19,25 mm / 38 mm) d'Olympus et Panasonic[9].

Comme pour la monture EF-S, le fait que la monture EF-M soit optimisée pour être utilisée avec un capteur de format APS-C (22,3 × 14,9 mm) induit un facteur de conversion de 1,6 pour toutes les focales des objectifs[11]. Cela permet d'avoir des objectifs plus petits, plus légers, et finalement moins chers, mais rend impossible l'existence d'un appareil au capteur plein format avec cette monture.

Contrairement aux objectifs EF et EF-S, les objectifs EF-M ne sont pas dotés de sélecteur de mise au point (AF/MF) ni de commutateur de stabilisation (IS ON/OFF). Ces deux paramètres sont modifiables directement depuis le boîtier, avec un bouton physique ou via le menu.

Boîtiers à monture EF-MModifier

 
Canon EOS M, premier hybride de la gamme sorti en 2012.

Canon a sorti huit appareils photographiques hybrides EOS-M à monture EF-M répartis sur quatre segments de marché[12].

Note : Les appareils en cours de commercialisation sont écrits en gras.

Objectifs à monture EF-MModifier

Objectifs de CanonModifier

La gamme d'objectifs EF-M de Canon est encore relativement réduite, avec seulement huit objectifs sortis en six ans d'existence[13]. Il est cependant possible d'utiliser les très nombreuses optiques des montures EF et EF-S grâce à la bague d'adaptation EF-EOS M[14].

Toutes les optiques EF-M sont équipées de la mise au point automatique (autofocus) entraînée par le moteur pas à pas STM (STepping Motor), plus adapté à la prise de vidéos que le moteur ultrasonique USM (UltraSonic Motor) grâce à un autofocus moins rapide mais plus fluide et plus silencieux. La majorité des objectifs sont équipés du stabilisateur optique IS (Image Stabilizer). Il n'existe aucun objectif EF-M dans la série L (pour Luxe) qui rassemble les optiques haut-de-gamme à destination des professionnels. De même, aucun objectif EF-M est doté d'optiques diffringentes DO (Diffractive Optics).

 
Canon EF-M 18–55 mm, objectif de base inclus dans les kits.
Objectifs Canon à monture EF-M[13],[15]
Focale Équivalent
en 24x36
[16]
Ouverture
maximale
Version[17] Diamètre
filtre (mm)
Masse (g) Commercialisation
(arrêt) [en cours]
Focale variable
11–22 mm 18–35 mm f/4–5,6 IS STM[18] 55 220
15–45 mm 24–72 mm f/3,5–6,3 IS STM[19] 49 130
18–55 mm 29–88 mm f/3,5–5,6 IS STM[20] 52 210
18–150 mm 29–240 mm f/3,5–6,3 IS STM[21] 55 300
55–200 mm 88–320 mm f/4,5–6,3 IS STM[22] 52 260
Focale fixe
22 mm 35 mm f/2 STM[23] 43 105
28 mm 45 mm f/3,5 Macro IS STM[24] 43 130
32 mm 51 mm f/1,4 STM[25] 43 235

Objectifs de constructeurs tiersModifier

De nombreux objectifs compatibles avec la monture EF-M sont fabriqués par des constructeurs tiers tels que Tamron (1 référence[26]), Samyang (20 références[27]), Meike (4 références[28]), Voking (1 référence[29]), HandeVision (1 référence[30]), Laowa (1 référence[31]), Mitakon (1 référence[32]) et Yasuhara (1 référence[33]). Canon déconseille évidemment l'emploi de ces objectifs conçus par rétro-ingénierie qui peuvent poser des problèmes de compatibilité, notamment en passant d'une génération de boîtiers à une autre[34]. Mais ils sont souvent moins chers avec une qualité optique parfois même équivalente aux objectifs Canon. Ils peuvent également correspondre à des besoins spécifiques (objectifs spéciaux, focales inhabituelles...) auxquels Canon n'a pas apporté de réponse. Ils sont cependant quasiment tous des objectifs à focale fixe manuels, c'est-à-dire sans électronique embarquée pour faire la mise au point automatique ou contrôler l'ouverture depuis le boîtier.

CritiquesModifier

Parc optique limité

Une critique récurrente faite à Canon est son manque d'investissement dans sa monture EF-M. D'abord, son parc d'objectifs est particulièrement limité — seulement huit objectifs en six ans d'existence — comparé à ceux de ses concurrents ayant pris, certes, plusieurs années d'avance[35],[36],[37]. De même, le constructeur japonais tarde à sortir des appareils hybrides EOS M intéressants face à la concurrence. Il faut attendre 2016 pour le voir montrer ses ambitions avec son premier boîtier expert, le Canon EOS M5[38],[39].

Incompatibilité avec la monture RF

Dans l'écosystème des reflex Canon, il est possible de monter un objectif à monture EF (adapté au capteur plein format) sur un boîtier à monture EF-S (au capteur APS-C). Cela permet d'investir directement dans des objectifs EF, avec l'idée de passer un jour sur un boîtier EF (au capteur plein format) sans devoir racheter les objectifs. Ce n'est plus possible dans l'écosystème des hybrides Canon, puisqu'il est impossible de monter un objectif à monture RF (adapté au capteur plein format) sur un boîtier à monture EF-M (au capteur APS-C). Les caractéristiques des deux montures rendent même impossible l'existence d'une bague d'adaptation[40],[41].

Cette incompatibilité pose une question sur le futur de la monture EF-M, à l'image de la monture Nikon 1 développée par Nikon pour sa gamme d'hybride avec capteur de 1 pouce et abandonnée prématurément en 2018. Mais la sortie d'un nouvel objectif EF-M simultanément à la nouvelle monture RF semble indiquer que Canon souhaite continuer à développer sa gamme d'hybrides plus grand-public[42],[43].

Notes et référencesModifier

  1. Cette monture ne doit pas être confondue avec le Canon EF-M, seul appareil Canon manuel utilisant les objectifs EF, commercialisé à partir de 1991.
  2. « Photo : l'hybride peut-il s'imposer ? », sur Les Numériques, (consulté le 8 septembre 2018).
  3. Daniel Pascoal, « Test Samsung NX10 », sur CNET, (consulté le 8 septembre 2018).
  4. Franck Mée, « Sony NEX-3 et NEX-5 : nouveaux compacts à objectifs interchangeables », sur Les Numériques, (consulté le 8 septembre 2018).
  5. Renaud Labracherie, « Test - Pentax Q », sur Focus Numérique, (consulté le 8 septembre 2018).
  6. « Nikon 1 : J1 et V1, les deux premiers hybrides Nikon en monture CX », sur zone-numerique.com, (consulté le 8 septembre 2018).
  7. Daniel Pascoal, « CES 2012 : Fujifilm dévoile son appareil photo hybride : le X-PRO1 », sur CNET, (consulté le 8 septembre 2018).
  8. Laurent Katz, « Canon EOS M : doublement hybride », sur lemondedelaphoto.com, (consulté le 8 septembre 2018).
  9. a et b Bruno Labarbere, « Les montures photographiques : diamètre et tirage mécanique », sur Les Numériques, (consulté le 6 septembre 2018).
  10. (en) Gannon Burgett, « What’s a mirrorless camera and what makes it different from a DSLR? », sur digitaltrends.com, (consulté le 6 septembre 2018).
  11. Avec un capteur APS-C de Canon, un objectif de focale 100 mm correspond à une focale de 160 mm en plein format.
  12. « Appareils photos hybrides EOS-M », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  13. a et b « Objectifs EF-M », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  14. « Canon Bague d'adaptation EF-EOS M », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  15. (en) « Lens Hall - EF-M Lens », sur Canon Camera Museum (consulté le 9 septembre 2018).
  16. Facteur de conversion de 1,6 avec un capteur APS-C de Canon.
  17. IS (Image Stabilizer) : stabilisation d'image.
    STM (STepping Motor) : moteur d'autofocus.
  18. « Canon EF-M 11-22mm f/4-5.6 IS STM », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  19. « Canon EF-M 15-45mm f/3.5-6.3 IS STM », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  20. « Canon EF-M 18-55mm f/3.5-5.6 IS STM », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  21. « Canon EF-M 18-150mm f/3.5-6.3 IS STM », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  22. « Canon EF-M 55-200mm f/4.5-6.3 IS STM », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  23. « Canon EF-M 22mm f/2 STM », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  24. « Canon EF-M 28mm f/3.5 [[Objectif macro|Macro]] IS STM », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  25. « Canon EF-M 32mm f/1.4 STM », sur Canon (consulté le 6 septembre 2018).
  26. (en) « Tamron makes 18-200mm F/3.5-6.3 Di III VC for Canon EOS M », sur dpreview.com, (consulté le 27 août 2018).
  27. (en) « Samyang Optics - Ef-M Mount », sur Samyang (consulté le 6 septembre 2018).
  28. (en) « Lenses », sur meikestore.com (consulté le 6 septembre 2018).
  29. (en) « Camera-Lenses », sur voking-bilora.de (consulté le 6 septembre 2018).
  30. « HandeVision IBELUX 40 mm / 0.85 », sur handevision.info (consulté le 6 septembre 2018).
  31. « 9mm F2.8 Zero-D », sur laowa.fr (consulté le 6 septembre 2018).
  32. (en) « Mitakon Speedmaster 35mm f/0.95 ver II », sur zyoptics.net (consulté le 6 septembre 2018).
  33. (en) « Yasuhara - Nanoha macro lens 5:1, EOS M », sur yasuhara.eu (consulté le 6 septembre 2018).
  34. (en) « Using Non-Canon lenses on a Canon EOS camera », sur Canon, (consulté le 8 septembre 2018).
  35. (en) Nelson Tan, « Review: Can the Canon EF-M 11-22mm Revive the EOS M System? », sur petapixel.com, (consulté le 6 septembre 2018).
  36. (en) Steve Dent, « Canon's latest EOS M lens has a built-in ring flash », sur engadget.com, (consulté le 6 septembre 2018).
  37. (en) Jon Stapley, « Canon’s EF-M 32mm f1.4 STM is a premium portrait lens », sur digitalcameraworld.com, (consulté le 6 septembre 2018).
  38. (en) Sean O'Kane, « Canon finally gets serious about mirrorless with the new M5 », sur The Verge, (consulté le 6 septembre 2018).
  39. Céline Nebor, « TEST / Canon EOS M5 : un hybride expert très classique », sur Les Numériques, (consulté le 6 septembre 2018).
  40. (en) « What Is An EF-M Lens? », sur shuttermuse.com (consulté le 7 septembre 2018).
  41. (en) Mike Lowe, « What lenses work with the new Canon EOS R? EOS RF explained », sur pocket-lint.com, (consulté le 7 septembre 2018).
  42. Pascale Brites, « Canon EOS R : l’hybride 24x36 est enfin dévoilé », sur Les Numériques, (consulté le 7 septembre 2018).
  43. (en) Barney Britton et Richard Butler, « The Canon EOS R isn't a mirrorless 5D IV, but it's a start », sur dpreview.com, (consulté le 7 septembre 2018).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier