Monts Livingstone

Monts Livingstone
Carte sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 2 961 m, Mtorwi
Massif Southern Highlands (vallée du Grand Rift)
Longueur 200 km
Largeur 60 km
Administration
Pays Drapeau de la Tanzanie Tanzanie
Régions Mbeya, Njombe, Ruvuma
Géologie
Roches Gneiss, quartzite, grès, conglomérat

Les monts Livingstone, ou chaîne de Kipengere, se dressent dans le Sud-Ouest de la Tanzanie, à la pointe nord du lac Malawi. La moitié septentrionale de ce massif est parfois désignée en tant que monts Poroto, et l'autre moitié, sur le versant du lac Malawi, en tant que monts Kinga. C'est plutôt une succession de plateaux s'étageant depuis la vallée du Ruaha en direction du sud-est jusqu'à la vallée du Ruhuhu ; elle forme une partie de l'escarpement oriental du rift africain. Le substrat rocheux est composé de lits horizontaux de quartzites, grès et conglomérats[1]. Le mont Jamimbi forme un à-pic du côté du lac. Les sommets sont couverts pour la plus grande partie d'une savane herbacée, ponctuée de forêts tropicales dans les dépressions du relief ; les pieds des coteaux sont couverts d'une savane sèche.

Géographie physiqueModifier

Depuis la ville de Mbeya, la chaîne s'élève en direction du sud-est et forme une partie de l'escarpement oriental du rift africain, s'étire sur près de 100 km en direction du littoral nord-est du lac jusqu'à la rivière Ruhuhu. La moitié nord-ouest de la chaîne comprend les monts Poroto[2]. Les sommets surplombant le lac sont appelés monts Kinga.

Ces sommets présentent davantage le caractère de plateaux plutôt que de collines, mais ils forment une chaîne de par l'étroitesse du massif, et les coteaux abrupts aussi bien sur le versant est qu'ouest. L'extrémité nord (par 8° 50′ S) s'achève par un versant abrupt sur la vallée du Ruaha, falaise que l'on considère généralement comme un prolongement de la branche nord-est de l'immense rift est-africain. Sur le versant méridional, les monts Livingstone s'achèvent par les gorges du Ruhuhu, par 10° 30′ de latitude Sud, sur la rive orientale du lac Malawi[1].

La crête la plus proche du lac (mont Jamimbi ou Chamembe, par 9° 41′ S) a une altitude absolue de 2 400 m, avec un dénivelé abrupt de 1 890 m jusqu'à la surface du lac, l'à-pic se prolongeant sous la surface de l'eau. En son centre, la largeur de la chaîne n'est que de 25 km, et s'élargit vers le nord jusqu'à 60 km, à peine entrecoupée par la dépression du Buanyi (affluent du Ruaha). Le point culminant des monts Livingstone, le Mtorwi (2 961 m), se trouve au sud de cette dépression[1].

Les sommets sont généralement couverts d'une savane herbacée luxuriante, ponctuée de forêts dans les dépressions du relief ; les coteaux descendant vers le lac sont en revanche couverts d'une savane sèche, où dominent les broussailles. Le climat y est tempéré, et il peut même geler la nuit à la saison froide. Quelques ports ont été aménagés au pied des montagnes, le long du lac Malawi : Manda, près de l’embouchure du Ruhuhu, et Matema, à la pointe nord-est du lac[1].

 
Vue panoramique du versant ouest boisé de la chaîne de Kipengere depuis la crête du plateau de Kitulo.

GéologieModifier

Du point de vue géologique, le massif est formé, du côté du lac, par un banc de gneiss traversant une successions de plis. Au nord et à l'est de Buanyi, comme dans toute la moitié orientale du massif, les sommets sont couronnés d'un plateau, formé de bancs horizontaux de quartzites, grès et conglomérats superposés[1].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) « Monts Livingstone », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [Livingstone   (en) Lire en ligne sur Wikisource]
  2. Google Maps, consulté le 6 mars 2018.