Ouvrir le menu principal
Moon landing map.jpg
Point de localisation
Montes Pyrenaeus
Localisation du site sur la face visible de la Lune.
Mare Fecunditatis au premier plan, et Mare Nectaris à l'arrière plan. Les Montes Pyrenaeus se situent entre les deux mers, en partant du cratère Gutenberg (grand cratère le plus à droite sur la photo)

Montes Pyrenaeus (du latin signifiant Montagnes Pyrénées) désigne une chaîne de montagnes sur la Lune, nommée d'après la chaîne de montagnes terrestre des Pyrénées séparant la France de l'Espagne. À son extrémité nord se trouve le bord sud-ouest du cratère Gutenberg (-8,6, 41,2, diamètre = 74 km)[1], puis la chaîne se prolonge au sud encadrant le bord oriental de la Mare Nectaris[2].

En coordonnées sélénographiques, la chaîne se situe à 15.6° sud de latitude et à 41.2° est de longitude, pour un diamètre de 164 km[3],[4]. Les montagnes qui la composent peuvent atteindre 3 000 mètres d'altitude[5].

Johannes Mädler, au XIXe siècle, nomma ces montagnes du nom latin[6] des montagnes Pyrénées[7],[8]. En effet, il fut pris l'habitude de nommer les montagnes de la Lune du nom des montagnes terrestres, ainsi on a les Montes Alpes en l'honneur des Alpes, les Montes Carpatus pour les Carpates, les Montes Caucasus en l'honneur des montagnes du Caucase, les Montes Jura pour celles du Jura, les Montes Taurus pour les Monts Taurus, etc[3]. Le nom fut officiellement adopté par l'Union astronomique internationale (UAI) en 1961 [9],[4].

Sommaire

Notes et référencesModifier

  1. Site de la NASA pour les cratères lunaires
  2. Plan de la Lune : Montes Pyrenaeus porte le no 29, Mare Nectaris le no 10
  3. a et b Site de la NASA pour les montagnes lunaires
  4. a et b (en) Fiches descriptives des Montes sur le site gouvernemental U.S. de géologie (cliquez sur le nom correspondant) : « Gazetteer of Planetary Nomenclature - Moon Nomenclature: Mons, montes », sur http://planetarynames.wr.usgs.gov/ Astrogeology Research Program, U.S. Geological Survey.
  5. (it) Détail des reliefs de la Lune sur le site d'astronomie italien (cliquez sur le nom correspondant) : « Astronomica Langrenus »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur http://www.rccr.cremona.it/, Rete Civica di Cremona.
  6. La langue scientifique internationale à l'époque était encore le latin
  7. Johann Heinrich von Mädler, Mappa Selenographica, Berlin 1834-1836.
  8. Johann Heinrich von Mädler, Der Mond, oder allgemeine vergleichende Selenographie, Berlin 1837.
  9. (de) Liste des Montes de la Lune sur un site d'astronomie allemand : « Gebirge (Montes) », sur http://www.astrolink.de/

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

Liste des ouvrages de références pour les reliefs de la Lune :