Mononobe no Arakabi

personnalité politique japonais
Mononobe no Arakabi
Image dans Infobox.
Biographie
Décès
Nom dans la langue maternelle
物部麁鹿火Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Monobe Asa Sara (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Mononobe no Arakabi (物部 麁鹿火?, décédé en 536) est un ministre au cours de la période Kofun du Japon ancien.

Contexte historiqueModifier

En 512, le souverain du royaume coréen de Baekje (appelé Kudara par les Japonais) demande à prendre le contrôle de quatre districts de la terre de la confédération de Gaya (connue des Japonais sous le nom Mimana). Arakabi reçoit de l'empereur Keitai l'ordre de faire savoir le consentement de l'empereur, mais sur les conseils de sa femme feint la maladie et affirme être incapable de faire le voyage. La légendaire reine guerrière japonaise, l'impératrice Jingū passe pour avoir conquis ces terres pour l'État Yamato plusieurs siècles auparavant (autour des années 200-300 CE), et Arakabi et son épouse prennent cela comme un signe que le kami souhaite que ces terres soient aux mains des Japonais.

En tant que ministre, Arakabi mène des expéditions pour lutter contre les peuples étrangers et aussi pour réprimer les révoltes des différents éléments rebelles au sein de l'État Yamato, dont Iwai, gouverneur de Tsukushi, dont la rébellion a été réprimée en 527.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Papinot, Edmond (1910). Arakabi. Historical and geographical dictionary of Japan. Tokyo : Librairie Sansaisha. vol. 1 p. 402.

Liens externesModifier

Source de la traductionModifier