Mokrane Ait Larbi

avocat et homme politique algérien
Mokrane Aït Larbi
Nom de naissance Mokrane Aït Larbi
Naissance Aït Yahia (Tizi Ouzou)
Nationalité Drapeau : Algérie Algérienne
Profession
Autres activités
Défenseur des droits de l'homme

Mokrane Ait Larbi est un avocat et homme politique algérien[1], originaire du village Aït Si Amara à la commune d'Aït Yahia à Tizi Ouzou.

Orateur en langue arabe classique, il est l'un des membres fondateurs du Rassemblement pour la culture et la démocratie et numéro deux de ce parti, duquel il démissionne en 1991. En 1999, il devient sénateur, nommé par le président Liamine Zéroual au titre du tiers présidentiel.

Il démissionne également de ses fonctions trois ans plus tard en raison, selon lui, de l'inutilité du poste de sénateur, payé à ne rien faire, et du silence du Conseil de la Nation par rapport aux événements du Printemps noir. Il rembourse son traitement de sénateur[1].

En 2019, il devient directeur de campagne d'Ali Ghediri, candidat à l'élection présidentielle[2].

Le , il annonce quitter l’équipe de campagne du candidat à la candidature Ali Ghediri et se joigne au mouvement populaire du Hirak algérien qui s'oppose au cinquième mandat du président déchu Abdelaziz Bouteflika [3].

RéférencesModifier