Mohini

avatar féminin de Vishnou et déesse indienne de l'enchantement

Mohini
Déesse de la mythologie hindoue,
Incarnation féminine de Vishnou dans l'hindouisme
Vishnou sous la forme de Mohini (bois gravé indien, date inconnue)
Vishnou sous la forme de Mohini (bois gravé indien, date inconnue)
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Mohinī
Nom sanskrit मोहिनी
Fonction principale Déesse de l'enchantement
Représentation Femme peu vêtue
Groupe divin Vishnou
• Enfant(s) Ayyappan (fils)
Symboles
Attribut(s) Mohini-astra (séduction),
Disque Sudarshana Chakra


Mohini (sanskrit : मोहिनी, Mohinī) est l'un des 25 avatars de Vishnou mentionnés dans les Purana, et son seul avatar féminin. L'histoire centrale, ou lila, concernant Mohini, est le barattage de la mer de lait, le samudra mathan.

Cet épisode fort connu implique Indra, Lakshmi, Dhanvantari (le médecin des dieux, qui apporta l' amrita), Vishnou, et de nombreux autres dieux.

Cette lila décrit le conflit qui oppose les Daitya (démons) et les Aditya (dieux), dans leur quête de l' amrita[1].

SignificationModifier

Dans la culture Baiga de l'Inde centrale, le mot mohini signifie "magie érotique" ou "charme érotique "[2].

Dans la tradition culturelle de l'Inde, le nom Mohini a également une connotation implicite en rapport avec "l'essence de la beauté féminine et de l'attrait séducteur des femmes"[3].







Notes et référencesModifier

  1. Margaret et James Stutley, A dictionary of Hinduism - its mythology, folklore and development, 1500 BC - AD 1500, Routledge & Kegan Paul London and Henley, 1977 (ISBN 0-7102-0587-2)
  2. (en) Teun Goudriaan, Māyā Divine and Human: A Study of Magic and Its Religious Foundations in Sanskrit Texts, with Particular Attention to a Fragment on Viṣṇu's Māyā Preserved in Bali, Motilal Banarsidass Publishe, (ISBN 978-81-208-2389-1, lire en ligne), I.8, « The Maya of the Gods », p. 44
  3. (en) Reginald Massey, India's Dances: Their History, Technique, and Repertoire, Abhinav Publications, (ISBN 978-81-7017-434-9, lire en ligne), chap. 10 (« MOHINI ATTAM »), p. 131-132

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :