Mogami-gawa

rivière du Japon

Mogami-gawa
(japonais : 最上川)
Illustration
Le fleuve Mogami à Tozawa.
Caractéristiques
Longueur 229 km
Bassin 7 040 km2
Bassin collecteur préfecture de Yamagata
Cours
Source mont Nishiazuma (2 035 m)
· Localisation Yonezawa
· Coordonnées 37° 44′ 17″ N, 140° 08′ 26″ E
Embouchure mer du Japon
· Localisation Sakata
· Altitude m
· Coordonnées 38° 55′ 28″ N, 139° 48′ 32″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau du Japon Japon
Région Tōhoku

Le fleuve Mogami (最上川, Mogami-gawa?) est un cours d'eau long de 229 kilomètres, qui s'écoule dans la préfecture de Yamagata, sur l'île de Honshū, au Japon.

HydronymieModifier

Plusieurs théories existent quant à l'origine de l'hydronyme « Mogami » (« 最上 »). Dans le plus vieux dictionnaire japonais, le Wamyō ruijushō, le fleuve Mogami est mentionné sous la graphie « 毛賀美 » (Mokami?, litt. « lieu où les pierres aux formes étranges sont nombreuses »). Une théorie affirme que l'hydronyme dérive d'un mot de la langue aïnou, « mo-kamuy », signifiant « divinité apaisée ». Une autre soutient que le nom du cours d'eau est issu du toponyme aïnou « Momogami », qui désigne le cours inférieur du fleuve, la plaine Shōnai[l 1], en particulier[1],[2].

GéographieModifier

SituationModifier

Long de 229 kilomètres, le fleuve Mogami prend sa source au mont Nishiazuma (2 035 m[3]), à Yonezawa, dans le sud-est de la préfecture de Yamagata, sur l'île de Honshū, au Japon. Son cours s'écoule dans la direction du Nord, s'infléchit vers l'ouest près de la ville de Shinjō et traverse la plaine Shōnai. À son embouchure[4], dans l'ouest de Sakata, il rejoint la mer du Japon[5],[2].

Le bassin versant du fleuve Mogami s'étend sur 7 040 km2, dans l'est de la préfecture de Yamagata. Il couvre trente-huit des quarante-quatre municipalités de la préfecture, soit environ 80 % de la superficie préfectorale. À la fin des années 1990, il rassemblait 80 % de la centaine de millions d'habitants que comptait Yamagata[5].

TopographieModifier

La majeure partie du système hydrologique du fleuve Mogami s'étend dans un environnement de montagne, avec le mont Iide et les monts Azuma, au sud, les monts Ōu, à l'est, les monts Echigo[l 2] et Dewa[l 3], à l'ouest, et le mont Kamuro[l 4], au nord. Le cours inférieur du fleuve se développe dans le cône alluvial que forme la plaine Shōnai[5].

HistoireModifier

De 1921 à 1928, un aménagement du cours inférieur du fleuve Aka est réalisé. Dans le sud-ouest de Sakata (préfecture de Yamagata), un canal de dérivation est creusé à travers les dunes de sable de la plaine Shōnai. Le cours d'eau, une rivière qui formait le plus long affluent du fleuve Mogami, devient un fleuve connecté à la mer du Japon. La section alimentant le Mogami est définitivement fermée en 1953[6],[7].

Dans la cultureModifier

Le poète japonais Matsuo Bashō voyagea le long du fleuve et lui consacra un célèbre haïku : « Le fleuve Mogami, rassemblant la pluie de mai et encore plus rapide »[8].

Mogamigawa est aussi le nom de l'hymne de la préfecture de Yamagata, écrit par l'empereur Hirohito.

La Marine impériale japonaise possédait un croiseur appelé Mogami.

Notes et référencesModifier

Notes lexicales bilinguesModifier

  1. La plaine Shōnai (庄内平野, Shōnai heiya?).
  2. Les monts Echigo (越後山脈, Echigo-sanmyaku?).
  3. Les monts Dewa (出羽山地, Dewa-sanchi?).
  4. Le mont Kamuro (神室山, Kamuro-san?).

RéférencesModifier

  1. (ja) Ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, « 名前の由来は"毛賀美"!? » [« Origine du nom « Mogami » »], sur www.thr.mlit.go.jp,‎ (consulté le ).
  2. a et b (ja) Ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, « 最上川ってどんな川? » [« Quel type de cours d'eau est le fleuve Mogami »], sur www.thr.mlit.go.jp,‎ (consulté le ).
  3. (ja) Institut d'études géographiques du Japon, « GSI Maps » (consulté le ).
  4. (ja) Institut d'études géographiques du Japon, « GSI Maps » (consulté le ).
  5. a b et c (ja) Ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, « 流域の自然と歴史・文化 » [« Histoire, culture et environnement naturel du bassin versant »], sur www.thr.mlit.go.jp,‎ (consulté le ).
  6. (ja) Ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, « 赤川の概要 » [« Présentation du fleuve Aka »] [PDF], sur www.thr.mlit.go.jp,‎ (consulté le ), p. 19 et 22.
  7. (ja) Asahi shinbun, « 赤川は » [« Le fleuve Aka »], sur Kotobank,‎ (consulté le ).
  8. 五月雨をあつめて早し最上川 (Samidare o atsumete hayashi Mogamigawa?).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 

Les coordonnées de cet article :