Ouvrir le menu principal
Un groupe de six garçons à leur arrivée en Californie.

La mission d'éducation chinoise (1872–1881) de la dynastie Qing est le nom de l'envoi d'un groupe de 120 étudiants chinois aux États-Unis. Cette tentative est pionnière mais interrompue trop vite.

Sommaire

HistoireModifier

En 1871, Yung Wing, le premier diplômé chinois de l'université Yale, persuade le gouvernement Qing d'envoyer des groupes de jeunes Chinois étudier les sciences et l'ingénierie occidentales. Après l'accord du gouvernement, il organise ce qui sera connu sous le nom de « mission d'éducation chinoise » qui comprend 120 étudiants, dont quelques-uns n'ont pas 10 ans, envoyer étudier aux États-Unis en 1872. Les jeunes garçons arrivent par sections divisées, sont logés dans des familles américaines de Hartford au Connecticut, et après avoir suivi les cours du lycée, sont envoyés à l'université, en particulier à Yale. Lorsqu'un nouvel officier superviseur prend la direction du projet, il découvre que les garçons ont adopté de nombreuses pratiques américaines, comme le fait de jouer au baseball, et met fin à la mission en 1881. À leur retour en Chine, les garçons sont confinés et interrogés[1].

L'influent fonctionnaire Huang Zunxian a écrit un poème qui reconnait que les étudiants avaient vécu des vies luxueuses et s'étaient américanisés, mais se lamentait de l'opportunité perdue :

Malheureusement, à l'académie impériale
Les études n'incluent pas les matières occidentales.
Avec cela, et de la promotion des sciences
Dépend aujourd'hui l'avenir de la nation.
Une décennie d'efforts pour former des jeunes
posera les bases d'un siècle de force et de prospérité[2].

La plupart des étudiants ont réalisé des contributions importantes dans les services civils, l'ingénierie, et les sciences chinoises. Parmi eux se trouvent Tang Shaoyi, Tsai Ting Kan (Tsai Tingkan (en)), et Zhan Tianyou (Jeme Tien Yow).

NotesModifier

  1. Liel Leibovitz Matthew I. Miller, Fortunate Sons: The 120 Chinese Boys Who Came to America, Went to School, and Revolutionized an Ancient Civilization (New York: Norton, 2011), Chapters 5-7.
  2. William Hung, "Huang Tsun-Hsien's Poem "The Closure of the Educational Mission in America"," Harvard Journal of Asiatic Studies 18.1/2 (1955): 50-73.

BibliographieModifier

Stacey Bieler. "Patriots" or "Traitors"? A History of American-Educated Chinese Students. Armonk, NY: M.E. Sharpe, 2004. xv, 527p. (ISBN 0-7656-1186-4)

Liel Leibovitz and Matthew I. Miller. Fortunate Sons: The 120 Chinese Boys Who Came to America, Went to School, and Revolutionized an Ancient Civilization. New York: Norton, 2011. (ISBN 978-0-393-07004-0).

Edward J.M. Rhoads. Stepping Forth into the World the Chinese Educational Mission to the United States, 1872-81. Hong Kong: Hong Kong University Press; Seattle: University of Washington Press, 2011.

Wing Yung. My Life in China and America. New York: Holt, 1909. 286p. ISBN

Liens externesModifier

  • The Yung Wing Project contains the transcribed text of Yung Wing's memoir My Life in China and America.
  • CEM Connections presents basic data and photos of the 120 students of the Chinese Educational Mission.